Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​L'économie russe va souffrir fortement de la chute du pétrole





Le 16 Mars 2015, par

La situation se corse encore un peu pour la Russie déjà fortement affaiblie et dont les relations avec l'Ouest ne sont pas au beau fixe. En pleine crise économique avec un rouble qui a fortement chuté en 2014, le pays dirigé par Vladimir Poutine pourrait fortement pâtir de la chute du prix du pétrole survenue fin 2014. De quoi lui faire perdre plus d'une centaine de milliards de dollars en 2015.


Shutterstock/economiematin
Shutterstock/economiematin
C'est l'OPEP, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole, organisation de laquelle ne fait pas partie la Russie par ailleurs, qui dévoile ces prévisions catastrophiques pour l'économie russe ce lundi 16 mars 2015 dans son rapport mensuel. La chute du prix du baril de pétrole, qui a perdu quelques 60% de sa valeur en quelques mois à peine et qui a du mal à remonter, l'Agence International de l'Energie ne tablant sur un baril au-dessus de 70 dollars qu'en 2017, devrait fortement impacter l'économie russe en 2015.

Selon l'OPEP, la Russie pourrait perdre près de 135 milliards de dollars en 2015 par rapport à 2014 lrosque le pétrole avait atteint des sommets. 135 milliards de dollars, cela représente "10% du PIB" du pays. Et pour cause : la Russie vit grandement de ses exportations d'hydrocarbures, de pétrole et surtout de gaz (argument majeur dans les négociations entre la Russie et l'Union Européenne), qui représentent quelques 70% des exportations du pays.

L'OPEP estime que lorsque le pétrole chute de 1 dollar sur le marché, la Russie perd 3 milliards de dollars sur l'année. Une mauvaise nouvelle alors que le pays est de plus en plus frappé par les sanctions économiques et politiques infligées par les pays de l'Ouest sous l'impulsion des Etats-Unis et de l'Union Européenne ; des sanctions qui ont été alourdies avec la crise ukrainienne qui n'est pas encore terminée.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook