Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​L’immobilier étudiant, un placement défiscalisant sur un secteur pérenne





Le 5 Mars 2019, par Bertrand-Demane

Que ce soit dans la perspective d’y loger vos enfants ou petits-enfants ou dans une optique de placement rémunérateur à faible risque, l’immobilier étudiant fait partie des options offrant de belles opportunités.


Ce secteur reste relativement accessible en comparaison à l’immobilier purement résidentiel. De plus, la demande en logements est bien plus forte que l’offre, c’est donc une garantie de voir son bien facilement loué. Ce déséquilibre donne lieu à la mise en place de nombreux projets immobiliers dans toutes les villes étudiantes de France, ce qui en fait un marché dynamique particulièrement prometteur.

Investir dans l’immobilier étudiant via le dispositif Pinel

Bertrand-Demanes, spécialiste de l’investissement en loi Pinel sur Rennes , résume bien l’intérêt de recourir à ce dispositif. Rennes est en effet une ville accueillant chaque année 66000 étudiants sur son campus et dont la population globale croît avec régularité de 6000 nouveaux habitants annuellement. C’est surtout une agglomération classée B1, c’est à dire éligible Pinel. Cette éligibilité concerne en effet les zone A, A bis et B1. Pour vérifier le zonage de la ville dans laquelle vous avez un projet, vous trouverez des données officielles sur le site du service public. Au fil des années, à mesure que l’offre s’équilibre, l’État tend à réduire le zonage éligibilité. Ainsi, les zones B2 de Rennes sont déjà sorties du dispositif. Les principaux atouts de cette formule résident dans sa souplesse et les avantages fiscaux qu’elle procure.

Un placement adapté pour défiscaliser ses impôts

Les investissements Pinel sont prisés avant tout pour les abattements sur les impôts qu’ils procurent. Ces réductions s’appliquent sur le prix total de revient de l’opération, c’est-à-dire le prix d’acquisition ainsi que les frais annexes. Le taux est directement corrélé à la durée de l’investissement qui peut-être de 6, 9 ou 12 ans. Pour une période de 6 ans il est de 12 %, pour 9 ans 18 % et il s’élève à 21 % pour un engagement de 12 ans. La réduction d’impôt est plafonnée à 6000 €/an. Si vous êtes domicilié en France et que vous payez ce montant ou un montant inférieur d’impôt sur le revenu, ce placement peut vous donc vous faire réaliser de substantielles économies.

La constitution d’un patrimoine en toute souplesse

Outre les avantages fiscaux, l’investissement en loi Pinel vous permet de vous constituer un capital immobilier à moindre coût. Vous pouvez ainsi, par exemple, investir 200 €/mois sans apport. De plus, il vous est possible de louer ce bien à votre famille. Vous pouvez ainsi assurer un logement pour les études de vos enfants tout en constituant un capital qui pourra vous être utile pour votre retraite. À terme de la durée du contrat Pinel auquel vous avez souscrit, vous avez toute liberté de revendre le bien ou de continuer à le louer. Sachant que ces programmes d’investissement s’appliquent sur de l’immobilier neuf, vous vous épargnez la part délicate de rénovation et de mise aux normes qui peuvent parfois impacter négativement les projets immobiliers.

Investir dans un projet immobilier étudiant n’a rien de limitatif. En effet, ces appartements peuvent se louer indifféremment à des étudiants ou à des locataires de plus longue durée. Ces projets peuvent donc tout aussi bien profiter à vos ascendants qu’à vos descendants.

Article proposé par : Bertrand-Demane



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook