Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​Le baril de pétrole pourrait descendre à 30 dollars





Le 1 Décembre 2014, par

La chute du prix du pétrole sur les marchés internationaux continue de plus belles et, avec elle, la baisse du prix à la pompe qui se ressent enfin. Mais la situation pourrait empirer, selon Murray Edwards, PDG de la compagnie pétrolière Canadian Natural Resource. Pour lui, la chute pourrait entraîner un baril à 30 dollars. Et c’est inquiétant.


Shutterstock/economiematin
Shutterstock/economiematin
Jeudi 27 novembre 2014 l’Opep s’est réunie pour décider de l’avenir du pétrole… et au final rien n’a été fait. L’Arabie Saoudite a refusé de réduire la production journalière de brut, actuellement de 30 millions de barils. Cette option était plébiscitée pour faire remonter le cours du pétrole, qui tourne actuellement à des niveaux historiquement bas, sur les 70 dollars le baril. 

Mais l’annonce de l’Opep n’a fait qu’empirer les choses et le pétrole continue sa chute. Pour Murray Edwards, cette chute pourrait être telle que le baril descendra à 30 ou 40 dollars sur les marchés. Une chute historique qui ne devrait pas durer longtemps, selon lui, mais qui présente un risque. 

L’Arabie Saoudite, en refusant de faire remonter le cours du pétrole lors de la réunion du 27 novembre, confirme sa volonté de réduire les marges des compagnies qui se sont lancées dans l’extraction du pétrole de schiste aux Etats-Unis. Avec un prix du baril très bas, l’extraction de ce type de pétrole n’est pas rentable et pourrait donc s’arrêter, rendant au pays du Moyen-Orient sa place de premier producteur mondial.

Murray Edwards en est conscient et il prévient déjà que si les programmes de forage déjà lancés par sa compagnie devraient continuer, il est possible que des projets futurs soient remis en question par l’évolution, à la baisse, du prix du baril.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook