Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​Le gouvernement annonce des mesures d'urgence pour les éleveurs





Le 23 Juillet 2015, par

La grogne des éleveurs français, qui ont multiplié les manifestations et les barrages filtrants en France en cette troisième semaine du mois de juillet, aura finalement servi à faire réagir le gouvernement. Face à l'urgence de la situation catastrophique de l'élevage en France, Stéphane Le Foll a annoncé des mesures pour les éleveurs. Des mesures prises lors du conseil des ministres du mercredi 22 juillet 2015 et annoncées le soir même qui ne convainc toutefois pas.


shutterstock/Economiematin
shutterstock/Economiematin
C'est lors d'une conférence de presse à l'Elysée en présence de 6 ministres que Stéphane Le Foll a annoncé les mesures que le gouvernement entend prendre en faveur des élevages français. Elles sont au nombre de 24. Mais la grande majorité de celles-ci ne font que repousser le problème, ce qui a été fortement critiqué par les principaux concernés.

En effet, si le gouvernement annonce 1,1 milliard d'euros d'aides diverses, 500 millions ne sont que des reports de charges fiscales et sociales et 500 autres millions des prêts de trésorerie. Autant d'argent que les éleveurs devront, un jour ou l'autre, rembourser... ce qui ne résout donc en rien la situation. Il ne reste donc que 100 millions d'euros de réelles aides qui se concrétiseront en allégements fiscaux pour les éleveurs.

Aussitôt annoncées, ces mesures ont été décriées à la fois par la droite, avec Christian Jacob, chef de file du parti Les Républicains à l'Assemblée, qui estime que ce n'est là qu'une "opération de communication" et par certains syndicats des éleveurs qui maintiennent le mouvement. Toutefois, d'autres syndicats se sont dits assez contents des annonces et prévoient d'alléger la mobilisation.

Les barrages devraient toutefois continuer alors que se profile, en ce week-end du 28 juillet 2015, un gros chassé-croisé sur les routes des vacances.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"









Rss
Twitter
Facebook