Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​Le groupe Tesco annonce la vente de sa filiale sud-coréenne





Le 7 Septembre 2015, par

Le premier groupe de grande distribution du Royaume-Uni a entamé, avec son nouveau PDG Dave Lewis, un recentrage de ses activités dans son pays d'origine. Pour ce faire, et pour réduire sa dette, le groupe a annoncé ce lundi 7 septembre 2015 la cession de sa filiale sud-coréenne à un fonds d'investissement. Une décision stratégique qui est justifiée aussi par une nouvelle réglementation dans la péninsule asiatique.


Shutterstock/economiematin
Shutterstock/economiematin
C'est une surprise : Tesco va vendre sa filiale sud-coréenne Homeplus au fonds d'investissement MBK Partners. Une décision qui lui permettra de réduire fortement sa dette de plus de 5,7 milliards d'euros puisque la vente rapportera au groupe britannique près de 5,44 milliards d'euros. De quoi consolider le réseau du premier distributeur du Royaume-Uni.

C'est la dernière décision en date dans la stratégie de Dave Lewis qui compte recentrer les activités du groupe. Tesco subit, dans son pays, la pression des géants allemands du discount Lidl et Aldi. Avec la crise économique et les budgets des ménages de plus en plus serrés, Aldi et Lidl rognent de plus en plus de parts de marché et Tesco voit sa position de leader menacée.

Surtout que le Royaume-Uni représente près de 60% de son chiffre d'affaires, ce qui en fait son marché stratégique par excellence. Toutefois la décision de stopper les activités en Corée du Sud peut surprendre : il s'agissait effectivement du deuxième marché du groupe.

Un marché important, certes, mais qui commençait à ne plus être rentable. En 2014, après une chute du chiffre d'affaires de 4%, Homeplus avait engrangé ses premières pertes. De quoi inquiéter Tesco qui avait pourtant lancé la marque en 1999 en partenariat avec le géant Samsung.

Cette chute du chiffre d'affaires s'explique essentiellement par la décision du gouvernement de réduire les horaires d'ouverture le dimanche dans le pays. Une décision prise en 2011 et qui commence à impacter les distributeurs. Comme Tesco, en effet, d'autres géants ont déjà quitté le pays, parmi lesquels le français Carrefour.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Clarifier sa stratégie pour réussir sa transformation digitale
















Rss
Twitter
Facebook