Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​Le patron d'EDF plaide pour des hausses régulières des tarifs





Le 19 Octobre 2015, par

Il est encore une fois question du futur des tarifs de l'électricité chez EDF et le patron du groupe public, Jean-Bernard Lévy, a reis sur la table la question de la hausse inévitable, selon lui, des prix. Invité au Grand Rendez-Vous Europe 1 le patron d'EDF a prôné une hausse régulière de ces tarifs. Mais ces hausses seront tout à fait "acceptables".


Shutterstock/Economiematin
Shutterstock/Economiematin
Jean-Bernard Lévy a frappé fort en termes de communication ce dimanche 18 octobre 2015 car il a tout simplement critiqué la Commission de Régulation de l'Energie. Selon lui la dernière hausse décidée par la CRE en août 2015, une hausse qui a été de 2,5%, est "inacceptable" car l'inflation est très basse et que cette hausse est largement au-dessus de l'inflation. Et dire que la CRE avait préconisé une hausse comprise entre 3,5% et 8% qui n'ont finalement pas eu lieu...

Jean-Bernard Lévy ne nie toutefois pas que les tarifs de l'électricité aillent augmenter. Au contraire, c'est inévitable car "le parc nucléaire est encore jeune" mais il va rapidement vieillir. Les coûts de rénovation, maintien et allongement de la durée de vie vont donc exploser avec les années ce qui nécessitera "un petit peu plus d'argent".

Du coup les tarifs vont bel et bien augmenter : "nous allons demander régulièrement des hausses acceptables" a déclaré le patron d'EDF. Des hausses donc en conformité avec l'inflation, si on compare ces propos à ceux sur la hausse décidée par la CRE.

Mais malgré ces hausses qui auront lieu, le patron d'EDF veut rassurer les consommateurs : ils continueront de payer moins cher que leurs voisins européens. "A fortiori [moins cher que] les Allemands" a-t-il précisé pour piquer celles et ceux qui veulent la fin du nucléaire comme l'a fait l'Allemagne. 


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »










Rss
Twitter
Facebook