Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​Les Français sont majoritairement opposés à la Loi Travail





Le 24 Mars 2016, par

Jeudi 24 mars 2016 la ministre du Travail Myriam El-Khomri a présenté le texte de loi de la célèbre Loi Travail auprès de ses collègues en Conseil des Ministres. Cette étape marque le début du marathon qui devrait se conclure, si tout va bien pour le gouvernement, par l'adoption du texte et donc la première réforme du Code du Travail que François Hollande a promis de changer en profondeur. Mais rien n'est joué car les Français sont fortement opposés au texte.


Shutterstock/economiematin
Shutterstock/economiematin
Le dernier sondage sur la question de la Loi Travail, réalisé par Odoxa pour France Info et Le Parisien et dévoilé jeudi 24 mars 2016 à l'occasion de la présentation du texte en Conseil des Ministres, montre que l'avis des Français est tranché : 71 % des interrogés se disent opposés à la Loi Travail. Pour exprimer cette opposition, d'ailleurs, des manifestations sont prévues ce jeudi 24 mars 2016 ainsi que jeudi 31 mars 2016.

Toutefois, il semblerait que le gouvernement a eu raison de modifier le texte : 62 % pensent que c'était là une bonne chose à faire mais ils sont tout de même 62 % à estimer que les modifications ont été minimes et donc insuffisantes.

Ce qui semble gêner les Français c'est qu'ils pensent que seul le Medef est gagnant avec la Loi Travail. C'est le cas d'un Français sur deux (52 %). De même, les Français pensent que tous les acteurs sauf le patronat sont perdants.

69 % pensent que la CGT est perdante avec la Loi Travail, 54 % pour la CFDT. Au niveau gouvernemental, c'est pareil : François Hollande est dit "perdant" à 64 %, la ministre du Travail à 65 % et Manuel Valls à 60 %.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook