Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​Les robots chez Foxconn remplacent 60 000 ouvriers





Le 26 Mai 2016, par

Le géant Foxconn est bien connu dans le monde de la high-tech car il est le sous-traitant principal d'Apple dans la fabrication des iPhones. Basé à Taïwan le groupe a annoncé avoir investi dans des robots afin de remplacer des ouvriers. Une déclaration qui fait craindre encore plus que le travail à la chaîne ne puisse être complètement automatisée faisant perdre des millions d'emplois dans le monde.


cc/pixabay
cc/pixabay
L'usine Foxconn chinoise de la ville de Kunshan vient de se rénover et pour l'occasion le géant taiwanais qui fabrique les iPhones a annoncé samedi 21 mai 2016 avoir implanté 60 000 robots. Ils sont censés remplacer des ouvriers que Foxconn déclare ne pas avoir licencié : à la BBC, le fabricant annonce que les ouvriers seront formés pour réaliser des tâches plus complexes et que les robots se chargeront des tâches les plus simples et les plus répétitives (donc les plus facilement automatisables).

Toutefois, 60 000 robots, c'est plus de la moitié des 110 000 employés de l'usine en question. Le ralentissement des ventes d'iPhone dans le monde, qui ne devraient pas augmenter avec l'iPhone 7, Apple s'attendant à une année 2016 compliquée avant la sortie, en 2017, de l'iPhone 8, peut laisser supposer que si Foxconn n'a pas licencié 60 000 personnes, une partie des employés a pu être mis au chômage.

La robotisation devrait permettre à Foxconn de réduire le coût du travail de Foxconn, une tendance qui devrait être suivie par d'autres usines de la ville de Kunshan où deux tiers des habitants sont des ouvriers et où l'industrie est la source principale de richesse et d'emploi.

La tendance à la robotisation prend donc de l'ampleur : sur toute l'année 2015 seulement 240 000 robots ont été installés dans le monde. Foxconn en a installés un quart de cette quantité à elle seule.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur



1.Posté par victoirine le 20/04/2017 12:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
il serait temps de prendre en compte la prévention des risques de la robotisation industrielle ! : http://www.officiel-prevention.com/formation/fiches-metier/detail_dossier_CHSCT.php?rub=89&ssrub=206&dossid=546

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »










Rss
Twitter
Facebook