Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​Les vignobles à la peine en 2016, la production attendue en forte baisse





Le 25 Août 2016, par

Les vignerons français et leurs vignobles ont fortement souffert cette année 2016 : plusieurs épisodes météorologiques de grande envergure ayant causé de nombreux dégâts sur les exploitations devraient avoir un impact fortement négatif sur la production de vin. Selon les premières estimations, alors que les vendanges vont s'ouvrir, la production 2016 devrait être 10 % inférieure à celle de l'année dernière.


cc/pixabay
cc/pixabay
Depuis avril 2016 les vignobles sont à la peine : grêle et gel ont détruit une bonne partie des vignes françaises, certains exploitant ayant même tout perdu ou presque. Le ministère de l'Agriculture a publié, jeudi 25 août 2016, ses estimations concernant la production de vin en France et elles ne sont pas bonnes.

En 2016, selon Agreste, la production de vin français devrait culminer à 42,9 millions d'hectolitres. Par rapport aux 47,8 millions produits en 2015 la baisse est conséquente : environ 10 %. Et même 7 % inférieure à la moyenne quinquennale pour le secteur.

Certains vignobles sont particulièrement touchés comme en Champagne où la production baisserait de 33 % par rapport à 2015 ou encore en Bourgogne et Beaujolais où les vignobles ne devraient produire que 21 % de moins par rapport à l'année passée. Les intempéries ont également retardé la maturation du raisin qui est en retard de plusieurs jours un peu partout en France, retardant de fait les vendanges et perturbant le calendrier classique des vignerons.

Les productions charentaises seraient, toujours selon les premières estimations du ministère de l'Agriculture, en baisse de 16 % sur un an et dans le Languedoc-Roussillon la chute pourrait atteindre 9 %. Le ministère reste toutefois prudent sur ces données puisque les fortes chaleurs qui frappent la France en cette fin de mois d'août 2016 pourraient faire empirer la situation.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"









Rss
Twitter
Facebook