Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​Pas de hausse des péages autoroutiers en février 2015





Le 27 Janvier 2015, par

La hausse semblait actée et pourtant le gouvernement a décidé de prendre les choses en main. Car il s'agit là de la suite du dossier "autoroutes" dont la gestion a été épinglée en septembre 2014 par l'Autorité de la Concurrence qui mettait en avant des rendements nets trop élevés pour les gestionnaires. Du coup, dans l'attente de trouver une solution au problème, le gouvernement a gelé les tarifs des péages.


Shutterstock/economiematin
Shutterstock/economiematin
Normalement, le dossier était resté à une hausse des tarifs autoroutiers de 0,57% le 1er février 2015, comme prévu par les contrats de gestion liant les grands groupes de BTP à l'Etat. Mais il n'en sera rien. Manuel Valls a en effet annoncé mardi 27 janvier 2015 un gel des tarifs. Une première depuis la privatisation des autoroutes par l'Etat.

Cette décision semble justifiée par les rentes des gestionnaires d'autoroutes, considérées bien trop élevées par l'Autorité de la Concurrence. Selon elle, 20% du péage payé par les automobilistes serait un gain net pour les gestionnaires. Une conclusion que les gestionnaires réfutent catégoriquement.

Le gouvernement n'est toutefois pas sorti de l'auberge et le groupe de travail sur la question des contrats de gestion continue d'évaluer les deux scénarios possibles : la renégociation des contrats de gestion ou la résiliation de ces derniers. Cette dernière hypothèse avait d'ailleurs été fortement demandée par certains députés qui demandaient le rachat des concessions avant le 31 décembre 2014.

Les conclusions du groupe de travail mandaté par le gouvernement devraient être connues fin février ce qui explique que le gouvernement ait décidé de geler les tarifs pour le 1er février. Mais cela n'exclut pas qu'une hausse soit possible dans le courant de l'année.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook