Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​Pétrole : le baril à 80 dollars pas attendu avant 2020





Le 10 Novembre 2015, par

Les automobilistes peuvent encore souffler malgré les annonces du gouvernement d'aligner la fiscalité du Diesel (le carburant préféré des Français) sur celle de l'essence : les prix à la pompe des carburants ne devraient pas remonter de sitôt. En fait, selon l'AIE, l'Agence Internationale de l'Energie, une remontée du prix du baril ne devrait pas avoir lieu avant quelques années.


Actuellement, et depuis début 2015, le baril de pétrole coûte environ 50 dollars. L'effet d'une chute drastique du prix survenue fin 2014 sous l'impulsion de l'Opep, le cartel du pétrole, qui a inondé le marché. Son but ? Réduire à néant ses concurrents et surtout le gaz de schiste qui coûte plus cher à extraire et devient donc peu rentable avec un pétrole très bas.

L'Opep a annoncé qu'elle allait maintenir sa stratégie aussi longtemps qu'il le faudrait. Et l'AIE semble avoir anticipé cette décision puisque dans son dernier rapport sur le pétrole l'Agence estime que la situation va se poursuivre : le prix du baril de pétrole ne va pas augmenter rapidement. Selon l'AIE il pourrait atteindre les 80 dollars à l'horizon de 2020 si rien ne vient changer le panorama géopolitique ou les décisions de l'Opep.

Mais les industriels du pétrole souffrent : ils ont déjà licencié des dizaines de milliers de personnes face à une exploitation peu rentable, même pour certains gisements conventionnels. Et les investissements sont à l'arrêt : pour l'AIE ils devraient baisser de 20% en 2015 et continuer de baisser en 2016. Au total près de 200 milliards de dollars d'investissements ont été annulés ou reportés. Du jamais vu.

Les compagnies pétrolières doivent s'armer de patience : la situation va s'améliorer et le marché se stabiliser. La demande va augmenter de 900 000 barils par jour chaque année ce qui devrait permettre au brut de remonter en Bourse.
 


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Clarifier sa stratégie pour réussir sa transformation digitale

Transformer l’organisation : la « stratégie des 100 projets »

Réussir la transformation de l’entreprise au point de contact client

Julien Aubert, député du Vaucluse : « L’absence de gaullisme fait le lit des extrêmes »

L’ISO 37001 comme outil stratégique anti-corruption et avantage concurrentiel

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"
















Rss
Twitter
Facebook