Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​Renault veut racheter l'écurie Lotus et revenir en F1





Le 28 Septembre 2015, par

Voilà qui devrait faire plaisir aux amateurs de Formule 1 et aux nostalgiques de l'écurie Renault qui n'est plus présente en tant que telle depuis 2010 : Renault serait en discussions pour racheter l'écurie Lotus qui a des problèmes financiers et a failli mettre la clé sous la porte. Une décision qui marquerait le retour de Renault dans le sport automobile le plus célèbre du monde (qui apporte également une sacrée vitrine aux constructeurs).


Shutterstock/economiematin
Shutterstock/economiematin
L'écurie Lotus n'a jamais coupé les ponts avec Renault, et pour cause : il s'agit tout simplement de l'écurie Renault vendue par le constructeur français a Genii Capital en 2010 et qui a changé de nom. Mais les voitures Lotus embarquent encore aujourd'hui des moteurs Renault.

Carlos Ghosn, PDG de Renault-Nissan, avait estimé que le groupe ne pouvait plus qu'être un fournisseur de moteurs. Soit il abandonnait complètement la F1, soit il revenait sur le devant de la scène. Ce lundi 28 septembre 2015 Lotus et Renault annoncent une "lettre d'intention" pour un possible rachat d'une part majoritaire de Lotus par Renault. Renault reviendrait donc sur le circuit.

Si rien n'est encore signé, le retour de Renault sur les circuits de F1 serait un réel bienfait pour l'image du groupe qui est en pleine croissance. Car Renault se retrouverait avec Mercedes ou encore Ferrari ce qui donnerait du prestige à la marque française. Une stratégie qui pourrait s'avérer gagnante alors que le marché de l'automobile reprend des couleurs en Europe.

Cela permettrait également à Renault de lancer une montée en gamme de ses voitures, pour l'instant essentiellement de milieu de gamme. Peut-être avec le lancement de la nouvelle Renault Alpine capable de faire de la concurrence aux grandes marques comme Porsche ou Ferrari ?


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"









Rss
Twitter
Facebook