Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​Russie : le PIB recule de 3,7% en 2015





Le 25 Janvier 2016, par

La crise qui frappe la Russie depuis plusieurs années maintenant ne semble pas proche de la fin. La chute des cours du pétrole n'aide en effet pas l'économie du pays à se redresser tandis que les prix du gaz sur le marché du gros continuent de chuter. Or, si le marché des matières premières n'est d'aucune aide, les sanctions économiques qui pèsent sur le pays de Vladimir Poutine ne lui permettent pas de trouver de la croissance ailleurs.


Shutterstock/economiematin
Shutterstock/economiematin
Si Vladimir Poutine ne cesse de proférer des menaces à l'encontre des pays de l'Ouest, il n'empêche qu'au niveau économique rien ne va plus dans le pays. L'année 2015 a vu le PIB de la Russie se contracter de 3,7% confirmant la phase de récession que connaît l'économie russe. Une récession alimentée notamment par la chute du cours du pétrole sur les marchés internationaux.

2016 ne devrait pas connaître de réelle inversion de tendance, par ailleurs : le prix du pétrole s'est stabilisé sur les 30 – 35 dollars le baril mais aucun analyste ne prévoit de remontée rapide du cours du brut notamment à cause de l'Iran qui devrait augmenter sa production maintenant qu'il peut de nouveau exporter. Quant au gaz, grosse source de revenus pour la Russie qui alimente quasiment toute l'Europe, il a vu son prix chuter dans le sillage du pétrole.

A ces paramètres s'ajoutent également les sanctions économiques infligées à la suite de la crise ukrainienne qui continuent de peser sur les exportations russes mais qui infligent de grosses pertes aux entreprises exportant en Russie.

Toutefois, la banque centrale russe a voulu tenter de rassurer les marchés. Selon elle le pays dispose de ressources financières suffisantes pour garantir la stabilité. Mais le gouvernement de Vladimir Poutine a déjà annoncé une révision de son budget pour faire face à la crise. Un plan anticrise serait à l'étude depuis plusieurs semaines. 


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Clarifier sa stratégie pour réussir sa transformation digitale

Transformer l’organisation : la « stratégie des 100 projets »

Réussir la transformation de l’entreprise au point de contact client

Julien Aubert, député du Vaucluse : « L’absence de gaullisme fait le lit des extrêmes »

L’ISO 37001 comme outil stratégique anti-corruption et avantage concurrentiel

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"
















Rss
Twitter
Facebook