Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​Sans accord de l'OPEP à Doha le pétrole repart à la baisse





Le 18 Avril 2016, par

Mauvaise nouvelle pour les pétroliers et pour les pays membres de l'Opep, le cartel de l'or noir, et bonne nouvelle pour les automobilistes : le pétrole a entamé une nouvelle phase de chute lundi 18 avril 2016. La raison principale est l'échec, dimanche 17 avril 2016, de la réunion des pays de l'Opep qui devaient trouver un accord pour geler la production de brut afin de faire remonter les prix sur les marchés. Un accord considéré comme celui de "la dernière chance" par les experts.


Shutterstock/economiematin
Shutterstock/economiematin
La semaine précédant la réunion de l'Opep du 17 avril 2016 les marchés avaient repris espoir : la crise du pétrole commençant à peser sur les pays producteurs autant qu'elle a pesé sur les pétroliers, il y avait de bonnes chances pour qu'un accord soit trouvé. Les espoirs avaient été renforcés par la Russie qui avait annoncé qu'un accord a minima avec l'Arabie Saoudite serait trouvé même en cas de désaccord avec l'Iran.

Dimanche 17 avril 2016, toutefois, rien ne s'est passé comme prévu : l'Iran, en signe de désaccord, ne s'est pas présenté à la réunion et l'Arabie Saoudite a, de son côté, déclaré qu'elle n'allait signer aucun accord sans que l'Iran y participe. Au final, donc, la réunion s'est soldée par un échec cuisant.

Sur les marchés la nouvelle a immédiatement fait chuter le prix du brut : après avoir clos à -7 % sur les marchés asiatiques, le pétrole continue sa chute sur les marchés occidentaux. Le WTI perdait 3,07 % à la mi-séance lundi 18 avril 2016 repassant sous la barre des 40 dollars, le Brent chutait de 2,58 %.

Pour les analystes l'échec de cet accord à Doha pourrait signer une nouvelle phase de baisse avec des prix du pétrole qui pourraient repasser sous la barre symbolique des 30 dollars.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook