Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​Sarkozy critique le prélèvement à la source, Sapin répond





Le 1 Septembre 2016, par

A quelques mois de l'élection Présidentielle de 2017 les deux principaux partis de France, le PS et Les Républicains, commencent à se lancer des piques. Nicolas Sarkozy a attaqué cette fois le premier sur le prélèvement à la source, un des principaux chantiers fiscaux du quinquennat de François Hollande. L'ancien président a déclaré vouloir revenir sur cette réforme s'il était élu. Michel Sapin, nouveau ministre de l'Economie et des Finances depuis la démission d'Emmanuel Macron, lui a répondu.


cc/pixabay
cc/pixabay
Dans un entretien accordé au journal Les Echos publié jeudi 1er septembre 2016 l'ancien président de la République et candidat à la primaire de la droite a vivement critiqué le chantier à peine ouvert du prélèvement à la source. Pour Nicolas Sarkozy la réforme serait loin d'être une simplification comme le présente la gauche. Il estime que cela contraindra les entreprises à encore plus d'administratif ce qui revient à en augmenter les charges et les coûts de fonctionnement.

De plus, l'ancien président pointe du doigt que le prélèvement à la source ne va pas exonérer de nombreux ménages de la déclaration annuelle des revenus : les revenus fonciers, les pensions ou encore les exonérations diverses devront être déclarée à part puisque l'employeur n'a pas accès à ces informations.

Jeudi 1er septembre 2016, soit quelques heures après la parution de cet entretien, le nouveau ministre de l'Economie et des Finances, Michel Sapin, est revenu sur les propos de Nicolas Sarkozy lors d'une conférence de presse. Pour lui, les déclaration du candidat à la primaire de la droite ne sont que "simplisme politicien".

Il estime que Nicolas Sarkozy veut supprimer la réforme pour la seule raison qu'elle a été proposée par la gauche et donc non par son parti. Or, il rappelle que la droite avait déjà fait part de ce projet à plusieurs reprises sans le porter à terme.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

















Rss
Twitter
Facebook