Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​Ségolène Royal veut mettre un terme à la fiscalité du Diesel





Le 5 Octobre 2015, par

Avec le scandale des moteurs Diesel de Volkswagen dont les contrôles des émissions ont été truqués par la marque, la question de la fiscalité avantageuse du Diesel se pose en France alors même qu'elle est critiquée de toute parts et notamment par les écologistes. Ségolène Royal, ministre de l'Ecologie, ne pouvait donc pas faire l'impasse sur le sujet lors de son invitation à C à Vous sur France 5 ce dimanche 4 octobre 2015.


Shutterstock/economiematin
Shutterstock/economiematin
La ministre de l'Ecologie n'a encore rien décidé, bien entendu, mais elle a été claire sur la question sur le plateau de France 5 : la fin de la fiscalité avantageuse du Diesel "est une question qui se pose bien évidemment." Car non seulement le diesel coûte moins cher que l'essence à la pompe ce qui en fait un des carburants préféré des Français à ce jour, mais en plus cette fiscalité coûte près de 7 milliards d'euros par an à l'Etat en manque à gagner.

Toutefois la fiscalité du Diesel ne devrait pas s'aligner sur celle de l'essence très rapidement car Ségolène Royal veut un alignement progressif "qui soit neutre pour le contribuable". Une bonne nouvelle pour les ménages qui subissent déjà fortement la pression fiscale.

Ségolène Royal s'aligne ainsi sur les propos d'Europe Ecologie Les Verts qui demande que les aides au Diesel soient supprimées d'ici 2025... voire que le Diesel soit interdit en France. Pas sûr que le gouvernement aille jusque-là, en tout cas pas de manière coercitive.

Par contre les 7 milliards d'euros par an que l'Etat récupèrerait de l'alignement de la fiscalité du Diesel sur celle de l'essence pourraient être utilisé pour inciter, par des bonus plus avantageux, le passage aux voitures électriques.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

















Rss
Twitter
Facebook