Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​Shell annonce 10 000 suppressions d'emplois





Le 20 Janvier 2016, par

En avril 2015 la compagnie pétrolière Shell annonçait une méga-fusion avec la compagnie BG Group. Mais depuis ce moment le cours du pétrole a fortement chuté (atteignant, mercredi 20 janvier 2016, les 27 dollars le baril). Afin de" faire face à une situation critique sur le marché boursier, la compagnie pétrolière a annoncé une suppression massive d'emplois.


Shutterstock/economiematin
Shutterstock/economiematin
Le secteur pétrolier n'est pas sorti d'affaire et les suppressions d'emplois continuent d'être annoncées. En 2015, l'ensemble du secteur a supprimé plus de 200 000 emplois dans le monde et ce début d'année 2016 ne semble pas à même d'inverser la tendance.

Dans le cadre de sa fusion avec BG Group, le pétrolier Shell a annoncé qu'entre licenciements liés aux synergies et licenciements liés au prix du pétrole, environ 10 000 emplois devraient être supprimés au sein de ses effectifs directs et de ses sous-traitants.

L'annonce survient alors que le PDGD de Shell, Ben van Burden, a déclaré le 11 janvier 2016 que le prix du pétrole pourrait remonter à 60 dollars le baril courant 2016. Un prix auquel ne croient que très peu d'analystes, ces derniers penchant plutôt pour un prix encore très bas en 2016. La possibilité de voir les prix remonter en 2017 semble également de moins en moins crédible.

Outre les suppressions d'emplois, et afin de maintenir des comptes dans le vert, Shell a également annoncé de nouvelles cessions d'actifs. Le groupe a déjà vendu pour près de 20 milliards de dollars d'actifs entre 2014 et 2015. Entre 2016 et 2018 Shell compte se séparer de près de 30 milliards de dollars d'actifs supplémentaires.

Toutes ces annonces n'ont pas été bien accueillies par les investisseurs. A la Bourse d'Amsterdam l'action de Shell perdait 4%, en phase avec la tendance globale des Bourses européennes ce mercredi 20 janvier 2016.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook