Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​ShowroomPrivé veut entrer en Bourse





Le 9 Septembre 2015, par

Le site internet de ventes privées de vêtements ShowRoom privé, qui mise beaucoup sur son application mobile dont la publicité est récurrente sur les chaînes nationales, veut passer dans la cour des grands. Le groupe a annoncé une future introduction en Bourse à Paris et a même commencé la procédure auprès de l'AMF ce mardi 8 septembre 2015.


Shutterstock/Economiematin
Shutterstock/Economiematin
ShowroomPrivé est aujourd'hui le numéro deux du secteur du déstockage en ligne et sa croissance continue (480 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2014, soit une augmentation faramineuse de 40% en un an) lui permet de croire dans son futur. Alors pour asseoir sa soif de croissance et conforter ses investissements le groupe a annoncé vouloir sauter le pas et devenir une société cotée en Bourse. Ce mardi 8 septembre 2015 il a donc déposé le "document de référence" auprès de l'Autorité des Marchés Financiers.
Selon Nicolas Woussen, interrogé par Challenges, tout pourrait aller très vite et l'IPO se dérouler même avant décembre. Peut-être même en octobre (mais plus probablement en novembre).

Thierry Petit, cofondateur de ShowroomPrivé, explique lui que " Cette introduction en Bourse nous est apparue comme une étape assez évidente" alors qu'il développe l'entreprise depuis près de neuf ans. " Cela nous apportera plus de visibilité, notamment à l'international, un accès à davantage de liquidités et la capacité à éventuellement pouvoir saisir les opportunités de croissance externe".

Reste toutefois la question de la valorisation et là, au sein même de l'entreprise, les avis divergent. Si le cofondateur estime qu'il pourrait lever jusqu'à 200 millions d'euros les dirigeants ne sont pas du même avis et estimé que donner une valorisation n'était pas à l'ordre du jour.

A noter, toutefois, que le contrôle de la société ne passer pas de main. Ce sera surtout le fonds Accel Partners qui se retirera de l'entreprise.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook