Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​Sony ne fait pas les "meilleurs smartphones" selon James Bond





Le 24 Avril 2015, par

La publication par le célèbre site Wikileaks des emails privés issus du gigantesque piratage de Sony en 2014 ne cessent de permettre la découverte d'histoires exceptionnelles, de secrets divers et aussi de tentatives ratées. C'est le cas avec cette tentative de la part de Sony de faire utiliser son dernier smartphone à James Bond, dans le film qui devrait sortir en 2015 intitulé "Spectre". Une tentative de marketing qui s'est soldée par un échec... voire une humiliation pour le géant japonais.


Shutterstock/Economiematin
Shutterstock/Economiematin
Sony aura tenté le tout pour le tout alors que l'entreprise ne tient debout que grâce au succès incontestable de ses consoles et notamment de la dernière en date, la PS4, dont plus de 10 millions d'exemplaires ont été vendus en quelques mois. Mais le groupe n'aura pas réussi à faire utiliser à James Bond son dernier smartphone, le Sony Xperia Z4 ; et ce malgré une offre millionnaire.

Sony voulait en effet faire une campagne marketing particulière en faisant utiliser son smarpthone à James Bond, joué par Daniel Craig, dans le dernier volet de la saga. Et elle était prête à y mettre le prix : pas les 18 millions demandés par la productrice Barbara Broccoli mais bien 5 millions de dollars. Seul souci : la firme s'est heurtée au refus de Daniel Craig et de Sam Mendes, le réalisateur.

En soi, ce ne serait pas un problème, si la raison pour laquelle les deux principaux concernés ont refusé n'avait pas été rendue publique : dans un email Andrew Grupert, président en charge des affaires chez Columbia Pictures explique que Sam Mendes et Daniel Craig ont refusé car ils estiment que ce smartphone ne correspond pas à la vision "créative" du film. En l'occurrence ils pensent que comme James Bond n'utilise que ce qu'il y a de "meilleur", le smartphone de Sony ne correspond pas à ce critère.

Comprenez : le smartphone de Sony n'est pas ce qu'il y a de meilleur...


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

















Rss
Twitter
Facebook