Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​Transports : l'indemnité "vélo" maintenue mais réduite





Le 14 Septembre 2015, par

Ségolène Royal, ministre de l'Ecologie, a lancé en 2014 le concept de l'indemnité vélo pour inciter les salariés à se rendre au travail en vélo plutôt qu'en voiture lorsqu'ils le peuvent. Un concept intéressant qui a séduit plusieurs milliers de Français lors de sa phase test qui a donc été une réussite. Elle sera donc maintenue et bénéficiera d'un décret d'application sous peu. Mais son montant va être réduit.


shutterstock/economiematin
shutterstock/economiematin
En 2014 les quelques 8000 salariés qui se sont prêtés à l'expérimentation de l'indemnité vélo grâce à leur entreprise ont pu bénéficier de 0,25 euro par kilomètre parcouru en vélo au lieu de la voiture. Une incitation qui a donc marché et qui permet, selon la ministre, de combattre deux problèmes à la foi.

D'une part inciter les salariés à se rendre en vélo au travail permet de combattre la pollution en réduisant le nombre de voitures sur les routes aux heures de pointe mais en plus ça permet de faire faire du sport aux Français alors que la sédentarité est un des problèmes majeurs du 21ème siècle et frappe surtout les salariés travaillant dans des bureaux toute la journée.

Au Grand Jury RTL/LCI/Le Figaro, la ministre, interrogée sur le sujet, a donc maintenu le projet et a annoncé qu'un décret d'application, permettant aux salariés de bénéficier de cette indemnité, est à l'étude. Mais elle a également annoncé une indemnité plus basse, aux alentours de 12 à 15 centimes d'euros le kilomètre.

Mais la ministre a également maintenu que non seulement cette indemnité sera exonérée de cotisations sociales (avec toutefois un seuil maximal) mais en plus elle pourrait être déductible de l'assiette de l'impôt sur le revenu. Des mesures qui, si elles sont approuvées, pourraient aider cette indemnité à se faire une place dans les habitudes des Français.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook