Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​Ukraine : Gazprom coupe les vannes du gaz





Le 25 Novembre 2015, par

La situation entre l'Ukraine et la Russie s'est envenimée ce mercredi 25 novembre 2015 avec la coupure totale, de la part de Gazprom, de la fourniture de gaz au petit pays des Balkans. Une décision soudaine sur fond de tensions en Crimée mais également du contentieux financier entre l'Ukraine et la Russie concernant le paiement du gaz.


Shutterstock/Economiematin
Shutterstock/Economiematin
La fourniture de gaz entre l'Ukraine et la Russie a toujours été source de tensions : l'Ukraine dépend à 100% de la fourniture de gaz russe mais le pays est en retard sur le paiement. Une situation qui revient régulièrement sur le devant de la scène et qui entraîne des coupures depuis plusieurs années. Mais cette fois, avec l'arrivée de l'hiver, la tension pourrait monter d'un cran.

Alexei Miller, PDG de Gazprom, a annoncé dès le mardi 24 novembre 2015 que la Russie allait fermer les vannes si l'Ukraine ne payait pas la livraison hivernale. Ce mercredi 25 novembre 2015 l'Ukraine a pompé tout le gaz qu'elle avait déjà payé et le géant russe a décidé de prendre des mesures n'ayant pas reçu le nouveau paiement.

C'est un coup dur pour l'Ukraine mais également pour le reste de l'Europe occidentale : 60% du gaz consommé en Europe transite en effet par l'Ukraine et la fermeture des vannes entraîne, de fait, la coupure de la livraison pour l'Europe. Un effet pervers lié à la disposition des gazoducs reliant la Russie à l'Europe de l'Ouest.

Si la situation n'est pas rapidement résolue, notamment par le paiement ukrainien, le prix du gaz pourrait remonter rapidement sur les marchés. Or 15% de la consommation française de gaz provient de Russie. La fin de la fourniture en gaz de l'Ukraine pourrait donc directement se répercuter sur la facture de gaz des ménages français. Il n'y a toutefois pas de risques de pénurie : la France peut compter sur l'importation de gaz en provenance du Maghreb pour assouvir ses besoins.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook