Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​Vivarte supprime 1520 emplois et se restructure





Le 7 Avril 2015, par

Ce mardi 7 avril 2015 se tenaient à Paris deux réunions stratégiques du groupe Vivarte qui devaient décider de la suite des événements et de l'éventualité d'une restructuration massive afin de réduire les coûts. Le verdict serait tombé, selon les syndicats, et la direction du groupe aurait opté pour une suppression massive d'emplois et une fermeture de plus d'une centaine de magasins.


Shutterstock/economiematin
Shutterstock/economiematin
Les syndicats craignaient le pire : plus de 2000 emplois supprimé sur l'ensemble des marques détenues par Vivarte (parmi lesquelles on compte La Halle, Minelli, André ou encore Chevignon et Naf Naf). Au final les suppressions d'emplois seront un peu moins importantes tout en restant conséquentes : 1520 postes seraient supprimés par la direction sur l'ensemble des marques du groupe.

LA grande majorité de ces suppressions d'emplois viendrait de la fermeture de près de 178 magasins dans toute la France, là aussi toutes marques confondues bien que la plus touchée devrait être La Halle. Mais c'était là la solution de la dernière chance pour Vivarte.

Fortement frappé par l'évolution de la consommation des ménages depuis la crise de 2008, le groupe Vivarte doit également faire face à une forte baisse de ses ventes : -10% en deux ans. Pour se relancer le groupe avait alors entamé une montée en gamme.

Mais cette montée en gamme n'a pas pu changer la donne et l'inéluctable s'est produit en ce mardi 7 avril 2015. Il faut dire que Vivarte se trainait une dette très importante depuis plusieurs années si bien qu'il est, depuis 2008, propriété de ses créanciers, les fonds Oaktree, Basbon et Golden Tree.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising









Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »









Rss
Twitter
Facebook