Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​Volkswagen savait-elle dès 2014 qu'elle allait se faire contrôler ?





Le 15 Février 2016, par

L'affaire Volkswagen et le Diselgate n'ont pas encore fini de faire parler d'eux. Alors que les procédures des autorités, surtout américaines, continuent un peu partout pour établir la responsabilité des dirigeants et l'amende que devra payer le groupe allemand, une information reçue par le journal Bild et confirmée par Reuters fait état d'une mystérieuse lettre qui aurait prévenu les dirigeants du groupe d'un risque de contrôles.


Shutterstock/Economiematin
Shutterstock/Economiematin
Volkswagen est accusée d'avoir installé sur ses moteurs Diesel un logiciel lui permettant de tricher lors des tests officiels concernant les émissions de gaz. 11 millions de véhicules seraient concernés dans le monde et le groupe devra se justifier auprès de la justice de plusieurs pays. Les seules autorités américaines pourraient infliger à Volkswagen une amende de plus de 30 milliards d'euros.

Dimanche 14 février 2016 Reuters a confirmé une information du journal allemand Bild et qui pourrait venir compliquer les choses pour les dirigeants du groupe et notamment l'ex-PDG Martin Winterkorn, démissionnaire depuis l'affaire. Une personne proche du dossier aurait déclaré que les dirigeants savaient qu'un contrôle allait leur tomber dessus.

Dans cette lettre, selon les sources non précisées de Bild et de Reuters, les dirigeants de Volkswagen avaient été prévenus dès 2014 que les autorités avaient l'intention de vérifier le logiciel des moteurs Diesel. La lettre aurait été, selon Bild, envoyée par une personne connue dans l'entreprise comme "le pompier de Winterkorn".

Cette information pourrait poser problème à Volkswagen. Martin Winterkorn, qui a démissionné après le scandale, a toujours nié être au courant du logiciel truqueur. Son successeur, Matthias Muller, PDG de Porsche avant de prendre la tête du groupe, a toujours confirmé son soutien à M. Wintekorn. Personne ne sait, à ce jour, si Martin Winterkorn a eu connaissance de la lettre ou non.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook