Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​Volkswagen : ventes en chute libre aux Etats-Unis





Le 3 Février 2016, par

Le scandale des moteurs polluants chez Volkswagen a éclaté en septembre 2015 aux Etats-Unis et s'est rapidement élargi au monde entier. Au final, 11 millions de véhicules dans le monde auraient embarqué le logiciel truqueur du constructeur allemand. L'impact sur les ventes, difficilement quantifiable jusque-là, est désormais clair : les ventes se sont effondrées outre-Atlantique.


Shutterstock/economiematin
Shutterstock/economiematin
Mardi 2 février 2016 les chiffres des ventes des constructeurs aux Etats-Unis ont été publiés et l'impact du scandale est clairement visible : pour le troisième mois consécutif les ventes chutent pour le constructeur allemand.

Si la plus grosse chute a été enregistrée en novembre 2015 (-24,7%), le mois de décembre semblait être plus favorable au groupe de Wolfsburg avec une chute des ventes de "seulement" 9,1%. Le mois de janvier ne laisse plus d'espoir : les ventes ont baissé de 14,57% sur un an. Un coup dur même si le marché américain n'est pas stratégique pour le constructeur allemand.

Avec seulement 20 079 véhicules vendus le premiers mois de l'année 2016, l'impact de l'affaire sur l'image de marque de la firme de Wolfsburg est clair. Mais les clients ne sont pas la seule raison de cette chute des ventes.

Volkswagen a en effet retiré du marché l'ensemble des modèles qui embarquent des moteurs 2 litres et 3 litres Diesel, ceux concernés par le logiciel truqueur. Ce sont des motorisations très appréciées par le marché américain ce qui a amplifié l'effet de chute.

Les deux marques phare de Volkswagen sur le marché américain se sont inclinées : la Jetta a vu ses ventes baisser de 8,8% en un an tandis que la Passat a été bien plus durement frappée : -43,1%. Seul le SUV Tiguan, avec des ventes en hausse de 71,6%, tire son épingle du jeu.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook