Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​Zara veut améliorer la transparence sur sa production





Le 3 Septembre 2015, par

Inditex, le groupe qui détient entre autres la grande marque de magasins de vêtements Zara, a lancé une révolution : elle veut supprimer de l'esprit collectif l'image qu'on a d'elle en tant que profiteuse du travail pas cher. Parfois elle est même traitée d'esclavagisme ce qui, bien entendu, ne fait pas les affaires du groupe après diverses catastrophes dans des usines textiles en Asie qui ont fait le tour des médias.


Shutterstock/economiematin
Shutterstock/economiematin
Pour ce faire, le groupe va lancer une nouveauté de taille : la transparence totale de sa chaîne de production. L'expérimentation, que le groupe devrait appliquer dans le monde entier dans les années à venir, commencer au Brésil. Inditex et le gouvernement brésilien sont en lutte depuis des années car Dilma Roussef, la présidente, a clairement accusé Inditex de pratiquer l'salvage. La justice s'est même saisie du dossier.

En effet, après une descente des autorités brésiliennes, un sous-traitant d'Inditex a été accusé de faire travailler certains employés jusqu'à 15 heures par jour pour un salaire largement inférieur au minimum légal. Un sous-traitant qui, d'après le groupe, n'était pas autorisé à opérer. Et ce n'est pas la seule accusation contre laquelle le groupe se bat.

Alors Inditex a décidé de faire appel aux nouvelles technologies et notamment au QR Code. Sur les nouvelles étiquettes de chez Zara apparaîtra en effet un QR Code qui, scanné, permettra de retracer l'intégralité de la chaîne de production du produit, des matières premières à la mise en magasins. Une manière pour le consommateur de savoir exactement ce qu'il achète.

Inditex avait déjà fait un pas vers le consommateur en instaurant un code de conduite très stricte pour ses usines et ses sous-traitants. Le respect de ce code de la part des collaborateurs d'Inditex apparaîtra également en scannant le QR Code.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook