Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

1.475 postes supprimés chez Auchan





Le 9 Septembre 2020, par Olivier Sancerre

Le secteur de la grande distribution n'a pas attendu la crise sanitaire pour entamer sa mutation. Les enseignes ont lancé des plans de restructuration afin de mieux s'adapter aux demandes des consommateurs. C'est le cas d'Auchan.


S'adapter aux réalités du marché

Auchan Retail France veut continuer à s'adapter aux nouvelles habitudes des consommateurs, qui se sert autant de son smartphone que de sa voiture pour faire ses courses. Dans le cadre de la « deuxième phase » de son plan de transformation, l'enseigne nordiste a annoncé un plan de départs qui touchera 1.475 postes. « Ce projet aboutirait à la suppression nette de 1088 emplois actuellement occupés (1.475 postes seraient supprimés, dont 10 vacants, et 377 postes seraient créés) », explique le groupe qui cherche à adapter son organisation aux nouvelles attentes des consommateurs et des citoyens. 

Auchan précise dans le communiqué que le métier d'hôte et d'hôtesse de caisse n'est « pas concerné » par ces suppressions d'emploi. En revanche, l'atelier de découpe de viande basé à Lieusaint, dans la Seine-et-Marne, va fermer : il emploie 57 personnes. Par ailleurs, l'entreprise va fermer 9 de ses 11 centres de réparation d'appareils informatiques ; seuls ceux d'Aubagne et de Trappes seront maintenus. Auchan estime en effet que la numérisation du service après-vente permet de renforcer l'autonomie des clients dans la prise en charge. L'enseigne a également observé un recul du marché de l'électronique grand public, entraînant une baisse d'activité de 45% du SAV en dix ans.

Accélérer la numérisation de l'offre

Plus généralement, Auchan Retail Group entend s'appuyer sur l'adaptation de l'organisation des hypermarchés, de la chaîne marchandise et du service après-vente ainsi que sur la « proximité digitale », un axe qui pourrait créer 600 emplois. Toujours sur le versant numérique, l'entreprise a l'ambition de multiplier par deux le chiffre d'affaires alimentaire en « commerce digital » d'ici 2022.

Auchan souhaite donc accélérer la « digitalisation » de son offre et des parcours de courses des clients. Pour y parvenir, l'enseigne va mutualiser les métiers supports en hypermarché et « instaurer un pilotage unifié de la chaîne de marchandise, du fournisseur jusqu'au client ». Un projet au long cours qui passe nécessairement par des suppressions de postes, selon le groupe qui a entamé sa mue il y a plusieurs trimestres.




Tags : Auchan

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène

Sacha Lazimi (Yubo) : « En termes de communauté, nous sommes la première application sociale 100 % made in France »

Relance économique : de la nécessité d’intégrer la sécurisation des échanges inter-entreprises

Le chômage américain baisse… si vous excluez les CDD

TwentyTwo Real Estate: "agilité et rigueur face au risque" (Daniel Rigny)













Rss
Twitter
Facebook