Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

100 euros de plus pour l'allocation de rentrée scolaire





Le 30 Juillet 2020, par Olivier Sancerre

Si l'heure est toujours à l'été et aux vacances, il faudra bientôt penser à la rentrée. Une angoisse pour des millions de familles, en particulier les plus modestes. Elles recevront cette année une allocation de rentrée scolaire plus généreuse.


Plus de 500 euros pour un lycéen

Le ministère des Solidarités a annoncé que l'allocation de rentrée scolaire (ARS) sera versée dès le 4 août à la Réunion et à Mayotte, puis le 18 août dans les autres DOM ainsi qu'en métropole. Trois millions de familles vont en bénéficier cette année, et comme l'a annoncé Jean Castex durant son discours de politique générale, la prime sera revalorisée de cent euros afin de répondre aux conséquences sociales de l'épidémie de coronavirus. Ce sera une aide appréciable pour tous les bénéficiaires, puisque cette aide peut se monter jusqu'à 500 euros pour un lycéen.

Olivier Véran, ministre de la Santé et des Solidarités, a fait valoir que l'allocation de rentrée scolaire était une mesure de solidarité pour les enfants, « afin qu'ils puissent reprendre l'école avec tout ce qu'il leur faut dans la trousse et dans le cartable pour bien apprendre ». Les écoles rouvriront en septembre, à moins qu'une deuxième vague de coronavirus ne force les établissements à fermer de nouveau.

Coup de pouce appréciable

Dans le détail, l'allocation est versée pour chaque enfant scolarisé né entre le 16 septembre 2002 et le 31 décembre 2014 inclus. Chaque enfant né après cette date et déjà inscrit en CP est concerné, ainsi que les apprentis. En 2020, l'ARS passe à 469,97 euros pour un enfant âgé de 6 à 10 ans ; l'an dernier, le montant était de 368,84 euros. Pour un enfant âgé de 11 à 14 ans, l'allocation est de 490,39 euros, au lieu de 389,19 euros. L'ARS est de 503,91 euros pour un enfant âgé de 15 à 18 ans (elle se montait à 402,67 euros en 2019).

L'allocation est versée sous conditions de revenus. Les ménages qui pourront en bénéficier ont déclaré des revenus annuels inférieurs à 25.093 euros pour un enfant à charge au 31 juillet 2018. Pour deux enfants à charge, le revenu fiscal de référence passe à 30.884 euros. Enfin, pour trois enfants à charge il se monte à 36.675 euros (pour Mayotte, les plafonds sont différents).



Tags : éducation

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Schoolab Entreprise à Mission ou comment concilier Business et enjeux sociétaux

Violence policière est fait divers

Marie Legrand, directrice générale d'Audio 2000 : "Audio 2000 s'est construit autour des valeurs de professionnalisme, d'innovation et d'accessibilité "

Le MoHo : un collectif pour changer le monde !

Couvre-feu : « leur » monde à l’envers

L’intégration des étrangers de France : du mythe à la réalité.

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

C’est pire qu’un crime, c’est une faute













Rss
Twitter
Facebook