Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

120 000 postes de fonctionnaires supprimés d’ici 2022





Le 30 Janvier 2019, par Olivier Sancerre

Le gouvernement tient bon sur la promesse d’Emmanuel Macron de supprimer 120 000 postes de fonctionnaires d’ici la fin du quinquennat. Les collectivités locales seront mises à contribution.


Durant la campagne pour l’élection présidentielle, le candidat Macron avait promis la suppression de 50 000 postes équivalents temps plein dans la fonction publique d’État, auxquelles s’ajoutent 70 000 postes dans la fonction publique territoriale. 120 000 postes de fonctionnaires en tout d’ici 2022 et la fin du quinquennat. La promesse peut-elle être tenue ? Selon Olivier Dussopt, le secrétaire d’État auprès du ministre de l’Action et des Comptes publics, la réponse est oui, et cela grâce aux efforts des collectivités locales. Il l’a affirmé au micro de BFM Business.

Le secrétaire d’État a indiqué que les collectivités locales ne devaient pas dépasser les dépenses au-delà de 1,2% par an. « Elles sont plutôt autour de 1% », a-t-il annoncé. « Quand les collectivités maîtrisent à ce point leurs dépenses de fonctionnement, ça se traduit mécaniquement par 13, 14, 15 000 postes en moins », selon Olivier Dussopt, qui ajoute que ce n’est pas la première année que les collectivités affichent ces niveaux de dépenses. 

Quant à l’objectif affiché par l’exécutif de 120 000 postes de fonctionnaires en moins d’ici 2022, « vous verrez [qu’il] sera tenu mais avec une condition, une priorité essentielle pour nous, c'est le maintien de la qualité du service et le maintien de l'accès sur le territoire aux services publics ». Une précision d’importance alors que le mouvement des « gilets jaunes » exige une meilleure représentation des services publics dans les territoires. Olivier Dussopt a également confirmé la présentation fin mars en conseil des ministres du projet de loi sur la réforme de la fonction publique. Un texte qui tiendra compte des conclusions du Grand débat national.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"




Les entretiens du JDE

Madelin ou domino ?

L’esprit guerrier des soignants nous sauvera,

Pourrons-nous compter sur les banques ?

#Polanski : l’humiliation de Polanski dessert les femmes !

L’immédiateté et la viralité de l’information ont provoqué des changements radicaux dans nos comportements

Pourquoi l’éco sera pire que le franc CFA.

Alexis Duval, Tereos : « l’avenir de l’industrie sucrière européenne passe par une stratégie internationale »

Nous avons souhaité créer un magazine africain réellement indépendant












Rss
Twitter
Facebook