Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

17% des salariés français travaillent pour une entreprise étrangère





Le 5 Novembre 2019, par La rédaction

Les entreprises étrangères qui opèrent dans l'Hexagone font travailler 13% de l'ensemble des salariés français, ce qui représente 2,2 millions de personnes, d'après le décompte annuel de l'Insee.


Indispensables à l'économie française

Les entreprises françaises sous le contrôle de sociétés étrangères et les multinationales étrangères pèsent un poids très important dans l'économie tricolore. En 2017, elles ne représentaient certes que 1% de l'ensemble des entreprises présentes dans l'Hexagone, soit 16 800 sociétés dans les secteurs marchands non agricoles et non financiers, mais elles emploient 2,2 millions de salariés et intérimaires français, d'après les calculs de l'Insee repris par Le Figaro.

Des salariés qui sont plutôt bien servis par leurs entreprises. Le salaire annuel moyen tourne en effet autour de 57 300 euros en moyenne. Une rémunération à comparer aux 55 900 euros versés par les multinationales sous contrôle de capitaux français ! L'Insee explique que cet écart provient principalement du commerce, où les coûts salariaux moyens par tête en France « s’élèvent à 57.500 euros dans les entreprises sous contrôle étranger contre 42.700 dans les multinationales françaises ».

Valeur ajoutée

Les salariés français des entreprises à capitaux majoritairement étrangers sont 45% à travailler dans des ETI, des entreprises à taille intermédiaire. Les multinationales étrangères concentrent quant à elles 38% des postes. Les chiffres sont très différents en comparaison de l'emploi au sein des grands groupes multinationaux français, qui concentrent 61% des salariés, alors que les ETI françaises se contentent de 32%.

En 2017, les entreprises étrangères ont investi en France 28 milliards d'euros, ce qui représente 17% de la part de la valeur ajoutée cette année. L'investissement des multinationales à capitaux majoritairement français représente quant à lui 25% de cette valeur ajoutée.



Tags : emploi

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

OPA du fonds Searchlight sur Latécoère : un nouveau scandale Alstom ?

Frédérique Picard :"j’ai décidé de répertorier les leviers spécifiques qui permettent aux femmes d’oser"

Jean-Louis Scaringella, les taux d’intérêt négatifs ou : « l’euthanasie des rentiers »

La Saga des Audacieux

Pouquoi les ambitions protectionnistes chinoises et américaines frappent la France et l'Europe

Frédéric Verdavaine (Nexity) : « Nous sommes au croisement de nombreux enjeux de société structurants pour l’avenir »

​« L’Etat ne peut pas se transformer en « père fouettard » et réguler avec des mesures très restrictives les acteurs innovants de l’économie collaborative »

"Les collectivités territoriales sont nos partenaires privilégiés." Carmen Munoz, Directrice Générale de Citelum












Rss
Twitter
Facebook