Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

2.600 départs volontaires en deux ans chez Stellantis





Le 2 Février 2022, par La rédaction

Les effectifs français de Stellantis continuent de fondre, malgré les bons résultats du constructeur automobile (ex PSA). Le groupe prévoit 2.600 départs volontaires en 2022 et 2023 dans l'Hexagone.


Un contexte toujours compliqué

Les résultats financiers de Stellantis pour l'année 2021 sont attendus pour le 23 février. Le constructeur automobile, fruit de l'alliance entre PSA (Peugeot, Citroën, DS et Opel) et Fiat-Chrysler, devrait présenter de bons chiffres dans un contexte bousculé par la crise sanitaire et la pénurie de semi-conducteurs. À cette occasion, le groupe devrait confirmer son objectif d'atteindre une marge opérationnelle à hauteur de 10%, une rareté dans le secteur automobile.

Tout cela s'accompagne d'un nouveau plan de départs volontaires en France : selon les syndicats, l'entreprise en prévoit 1.300 pour 2022, et encore 1.300 l'année prochaine. Il s'agit pour Stellantis de renouveler l'accord de rupture conventionnelle collective qui prendra fin le 31 mars. L'an dernier, c'étaient 1.380 salariés qui étaient ainsi partis dans ce cadre, uniquement des départs volontaires.

Rendement des usines

L'accord présenté par la direction est cette fois programmé sur deux ans. Les syndicats sont surtout en attente d'engagements chiffrés, notamment pour les effectifs. La CFDT craint en effet que cette nouvelle vague de départs nuise à la performance et au rendement des usines, alors que la pandémie a été le prétexte pour Stellantis de « licencier des milliers d'intérimaires », ajoute la CGT.

La direction parle du contexte marqué par la transition technologique que Stellantis doit accompagner, tout en « maintenant l'employabilité des salariés ». Selon un porte-parole, 3.600 salariés ont changé de poste l'an dernier. Comme le reste de l'industrie, le constructeur s'est engagé dans un processus qui va le mener à produire de plus en plus de voitures électriques.



Tags : Stellantis

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook