Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

21 membres du gouvernement sur 35 ont eu un redressement fiscal l’an dernier





Le 3 Juin 2019, par La rédaction

Devenir ministre, c’est une charge prestigieuse... et parfois lourde au niveau fiscal. 21 des 35 membres du gouvernement ont ainsi subi un redressement l’an dernier.


Personne n’échappe à l’œil de lynx du fisc, pas même les ministres et les secrétaires d’État ! Le Canard enchaîné a relevé que la Haute autorité pour la transparence de la vie publique avait dans son dernier rapport épinglé 21 membres du gouvernement actuel, qui en compte 35. Parmi les attributions de la Haute autorité, se trouve la « vérification fiscale des membres du gouvernement ». Des « rectifications » ont été apportées aux déclarations fiscales de ces 21 membres du gouvernement portant sur les trois dernières années. Autrement dit, des redressements fiscaux dont devront s’acquitter ces contribuables comme les autres.

La moyenne des rappels d’impôts pour ces 21 dossiers s’établit à 10 788 euros par dossier. Le montant moyen des pénalités a été de 11 930 euros. Il est à noter que trois ministres ont bénéficié d’une restitution provenant du fisc, d’un total de 7 740 euros ! La Haute autorité explique qu’à l’exception d’un cas, « tous les contribuables concernés étaient de bonne foi ».

L’administration fiscale avait saisi en septembre dernier la commission des infractions fiscales concernant Laura Flessel, ex-ministre des Sports. Le fisc avait relevé des manquements déclaratifs de la part de l’ancienne championne d’escrime concernant une société de droit à l’image. Elle avait alors dû démissionner de son poste au gouvernement.



Tags : impôts

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook