Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

2,5 millions de personnes travaillent au noir





Le 25 Février 2019, par François Lapierre

Par définition, le travail au noir est très difficile à évaluer. Néanmoins, le Conseil d’orientation pour l’emploi a tenté de mettre des chiffres sur cette pratique.


En s’appuyant sur un ensemble de données provenant de la Direction générale du travail et des statistiques nationales, l’étude du Conseil évalue à 2,5 millions le nombre de personne qui ne déclarent pas leur travail. Le travail au noir concernerait 5% des personnes de plus de 18 ans et représenterait de 2 à 3% de la masse salariale versée par les entreprises.

 

Cette enquête relève que si les jeunes sont les plus touchés par cette pratique, les travailleurs plus âgés en recherche d’un complément de revenus sont également concernés dans une moindre mesure. Par catégorie, le Conseil note que ce sont les travailleurs en contrat temporaire, ainsi que les chômeurs et les indépendants qui peuvent être touchés. Le taux de dissimulation est « significativement » plus élevé parmi les salariés de plus de 60 ans.

 

Du côté des secteurs, le travail dissimulé est présent dans l’hôtellerie-restauration, le commerce de détail alimentaire, le bâtiment-travaux publics, le gardiennage ainsi que dans l’agriculture et les services à la personne. Le Conseil demande au gouvernement d’investir dans les travaux de recherche sur le travail au noir, ainsi que dans le développement de campagnes de communication « plus positives » sur les droits sociaux offerts par le travail déclaré.

 




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​« L’Etat ne peut pas se transformer en « père fouettard » et réguler avec des mesures très restrictives les acteurs innovants de l’économie collaborative »

"Les collectivités territoriales sont nos partenaires privilégiés." Carmen Munoz, Directrice Générale de Citelum

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?










Rss
Twitter
Facebook