Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

3 initiatives d’entreprises pour faire avancer l’égalité des chances





Le 28 Octobre 2022, par La Rédaction

Dans un contexte de grande crise économique et sociale, l’égalité des chances est un enjeu incontournable pour la France. Et les entreprises ont bien saisi l’importance de donner à chaque citoyen, quelles que soient ses origines sociale, culturelle, sexuelle, ethnique ou religieuse, la possibilité d’accéder à un travail ou des conditions de travail égales. Zoom sur trois initiatives d’entreprise pour faire avancer l’égalité des chances : « L’Envol » de la Banque Postale, la campagne « Blazers for Trailblazers » de ba&sh et les « Lycées de la réussite » de KPMG.


L’égalité des chances est la possibilité pour chaque individu d’accéder à un travail ou des conditions de travail égales. Cette vision cherche à faire en sorte que les citoyens disposent des mêmes chances et des mêmes opportunités de développement social, indépendamment de leur origine sociale ou ethnique, de leur sexe, des leurs moyens financiers, de leur lieu de naissance, de leur conviction religieuse ou encore de leur éventuel handicap.

Ainsi, le statut social de chacun ne doit pas être déterminé par ces critères, mais plutôt par ses capacités professionnelles. Bref, ce doivent être les critères objectifs qui déterminent l’accès à l’emploi, et rien d’autre.

Garantir l’égalité des chances consiste principalement à favoriser des populations qui font l’objet de discriminations afin de leur garantir une équité de traitement. Aujourd’hui encore, de nombreuses personnes sont désavantagées en raison de leur milieu d’origine, de leur culture, de leur sexe ou autres. Une injustice sociale que les entreprises doivent faire disparaître.

Fort heureusement, nombre d’entre elles travaillent déjà à faire avancer l’égalité des chances. On peut notamment citer La Banque Postale, ba&sh et KPMG qui s’engagent pour que l’insertion professionnelle des jeunes soit plus égalitaire.

La Banque Postale pilote depuis 2012 « L’Envol » un programme de mécénat sociétal soutenu par l’Education Nationale qui vise à faciliter la réussite académique et professionnelle des jeunes élèves talentueux issus de milieu modeste. « Ce dispositif propose aux élèves sélectionnés un accompagnement individualisé, de l’entrée au lycée jusqu’à l’intégration dans des filières supérieures générales, technologiques ou professionnelles (BAC+3) et/ou l’insertion professionnelle », précise La Banque Postale. 1 000 jeunes ont déjà pu profiter d’un accompagnement sur mesure depuis le lancement de cette initiative il y a 10 ans. 

En 2023, La Banque Postale étoffe son dispositif : grâce au mécénat de compétences, les collaborateurs pourront à partir de 2023 s’investir auprès des jeunes sur leur temps de travail  « Ainsi, pour participer aux séjours avec les jeunes, plus besoin de poser de jours de congés. L’Envol se donne également pour mission d’accompagner les jeunes face aux défis sociaux et environnementaux de demain pour qu’ils deviennent des citoyens plus éclairés et mieux armés pour faire face à la transition écologique », souligne la filiale du groupe La Poste. Philippe Heim, Président du directoire de La Banque Postale, s’est réjoui de ce dispositif : « Je remercie l’ensemble des collaborateurs de La Banque Postale et du groupe La Poste qui ont participé à l’aventure humaine de l’Envol durant ces 10 dernières années. Ils sont au cœur de son succès et ont été déterminants dans le chemin de vie de nombreux étudiants. Nous mettrons tout en œuvre dans les prochaines années pour continuer de faire grandir L’Envol. Cet engagement qui est un motif de fierté pour l’ensemble de nos collaborateurs concrétise notre ADN résolument Citoyen.».

De son côté, la marque de prêt-à-porter ba&sh a lancé la campagne « Blazers for Trailblazers ». Objectif ? Soutenir, avec les ventes de vestes, le projet de femmes entrepreneures inspirantes. Parmi elles, Chloé Hermary, la fondatrice de l’école d’informatique Ada Tech School, a décidé d’utiliser cette dotation pour créer la bourse « Ada Tech School x ba&sh », dont l’objectif est de financer la formation de dix femmes âgées de 18 à 25 ans.

Fixée à 8 000 euros, cette bourse cherche, entre autres, à soutenir les jeunes femmes de quartiers populaires ou de lycées REP (réseau d’éducation prioritaire). Un critère non négociable : ne bénéficier d’aucune aide à la formation.  « Nous voulons venir en aide à celles qui ne seraient éligibles à aucune aide et dont la situation financière les empêcherait de se tourner vers nous », indique Chloé Hermary. La première promotion de boursières à fait sa rentrée ce mois d’octobre sur les campus parisien et nantais de l’école. Une autre débutera en janvier prochain.

Le cabinet d’audit et de conseil KPMG à quant à lui lancé il y a 15 ans « Les lycées de la réussite », un programme qui accompagne l’insertion professionnelle des jeunes en Bac pro et BTS. Selon Bouchra Aliouat, directrice de l’engagement citoyen chez KPMG France, l’objectif est de « lever les plafonds de verre, faire découvrir des métiers et parcours aux étudiants et leur créer un début de réseau ». Des classes de Bac pro et BTS issues de 39 lycées situés dans les quartiers populaires profitent aujourd’hui du programme.

Trois fois par an, des salariés du cabinet viennent dans les classes parrainées pour animer des ateliers sur l’orientation, le savoir-être et le monde de l’entreprise. Ils organisent aussi des coaching personnalisés (CV, lettre de motivation, préparation d’entretien d’embauche…). Les jeunes ont également l’occasion de découvrir l’entreprise de l’intérieur, en passant une journée dans les bureaux de KPMG. Sur l’année scolaire 2021-2022, 2 600 jeunes ont bénéficié de ce programme et 39 d’entre eux ont fait un stage en entreprise. Près de 400 salariés KPMG parrainent une classe à ce jour. Une mission effectuée sur leur temps de travail.
 
 

3 initiatives d’entreprises pour faire avancer l’égalité des chances



Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook