Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

3 milliards de pertes pour la SNCF en 2020





Le 26 Février 2021, par François Lapierre

Comme prévu, le bilan 2020 de la SNCF est dans le rouge. Le groupe affiche une lourde perte de 3 milliards d'euros avec une activité qui a tourné au ralenti. Toutefois, l'entreprise veut voir le verre à moitié plein.


SNCF : coup d'arrêt sur l'activité

Il ne fallait pas s'attendre à un miracle : les résultats de la SNCF pour l'exercice 2020 ne sont pas bons. Le chiffre d'affaires a reculé de 14,2 % par rapport à l'année précédente, en s'établissant à quasiment 30 milliards d'euros. Les pertes nettes sont de 3 milliards d'euros. La crise sanitaire, et notamment les mesures de restriction des déplacements, ont représenté le coup d'arrêt « le plus fort et le plus durable » qu'ait connu l'entreprise. L'impact de la crise sanitaire est évalué à 6,8 milliards d'euros. À cela s'ajoute les contrecoups de la grève contre la réforme des retraites en fin d'année 2019 et qui a pesé sur l'activité.

La mobilité internationale est à l'arrêt, souligne le bilan annuel, tandis que le marché français tourne au ralenti. Les trains à grande vitesse, notamment Ouigo et Inoui, ont subi eux aussi une forte baisse de l'activité : la fréquentation des voyageurs a chuté de 48 % pour les TGV. Pour les Transilien, la baisse est quasiment aussi forte (-45 %), tandis que les TER et Keolis ont connu un recul d'un tiers (respectivement 32 % et 30 %).

Relance de l'activité

SNCF Réseau et SNCF Gares & Connexion ont également essuyé un fort recul de l'activité (en particulier sur le poste des redevances commerciales). La dette nette de la SNCF, en comptant les 25 milliards d'euros repris en janvier 2020 par l'État, est désormais de 38,1 milliards. Le groupe peut continuer à compter sur l'État qui a mis en place un plan de soutien, mais ce n'est pas tout : le plan d'économies de 2,5 milliards d'euros a également permis de limiter la casse l'an dernier.

La SNCF veut se tourner vers l'avenir. Elle note que la levée des restrictions sanitaires est synonyme de reprise de l'activité, comme cela avait été le cas l'été dernier. Et l'entreprise va continuer de se projeter à l'international grâce à Geodis et Keolis qui enregistrent de bons résultats à l'étranger avec la signature de nouveaux contrats.



Tags : SNCF

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"














Rss
Twitter
Facebook