Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

33 millions de Français touchés par une cyberattaque massive





Le 8 Février 2024, par Aurélien Delacroix

Une cyberattaque d'une ampleur sans précédent a compromis les données personnelles de plus de 33 millions d'assurés en France, touchant deux principaux gestionnaires du tiers payant pour les complémentaires santé. La CNIL, alertée, a immédiatement lancé des investigations pour évaluer la portée de cette violation et s'assurer du respect des mesures de sécurité par les opérateurs concernés.


La CNIL sonne l'alerte à la cyberattaque

La Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) a révélé que les données de plus de 33 millions de personnes ont été exposées suite à des cyberattaques ciblant Viamedis et Almerys, deux opérateurs cruciaux dans la gestion du tiers payant pour les complémentaires santé. Les informations compromises incluent des données sensibles telles que l'état civil, la date de naissance, le numéro de sécurité sociale, ainsi que les détails relatifs au contrat d'assurance santé des victimes. 

Heureusement, il semble que les informations bancaires, les données médicales ou les remboursements de santé n'aient pas été affectés par cette brèche de sécurité. La gravité de la situation a conduit la CNIL à entreprendre des actions immédiates pour évaluer les mesures de sécurité mises en place par les opérateurs et vérifier leur conformité aux obligations réglementaires. 

La commission insiste sur l'importance pour les complémentaires santé faisant appel à Viamedis et Almerys d'informer sans délai les assurés concernés par cette violation, soulignant ainsi la nécessité d'une transparence totale envers les victimes potentielles de cet incident.

Une cyberattaque aux nombreuses conséquences

Suite à la découverte de l'intrusion, Viamedis a rapidement réagi en déconnectant sa plateforme de gestion pour contenir la fuite, une mesure qui, selon eux, n'a pas empêché les assurés de bénéficier du tiers payant. La révélation qu'un compte de professionnel de santé a été compromis via hameçonnage souligne la sophistication des techniques employées par les cybercriminels et l'importance d'une vigilance accrue.

La CNIL a également publié des recommandations à l'attention des victimes potentielles, les conseillant sur les précautions à prendre pour se protéger contre d'éventuels risques d'hameçonnage ou d'activités suspectes sur leurs comptes. Ces conseils visent à renforcer la sécurité des informations personnelles et à prévenir toute exploitation malveillante des données volées.

Cet incident met en lumière les défis sécuritaires auxquels sont confrontés les opérateurs de santé et la nécessité impérieuse de renforcer les mesures de protection des données. Alors que la CNIL poursuit ses investigations, il devient évident que la conformité aux normes du RGPD (Règlement général sur la protection des données) est plus cruciale que jamais pour prévenir de telles violations à l'avenir.

Les conséquences de cette fuite de données pourraient se manifester à long terme, avec un risque accru d'hameçonnage et d'autres formes de cyberattaques ciblant les individus affectés. La rapidité de la réaction des entités impliquées et la mise en œuvre de mesures correctives seront déterminantes pour restaurer la confiance des millions de Français concernés par cette violation de données sans précédent.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"













Rss
Twitter
Facebook