Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

43 000 personnes au chômage partiel à cause des « gilets jaunes »





Le 27 Décembre 2018, par François Lapierre

L’impact du mouvement des « gilets jaunes » sur l’économie française est encore difficile à déterminer, mais avec l’accalmie de ces derniers jours, des fédérations et des entreprises ont commencé à faire le bilan.


L’activité économique du pays a fortement souffert des blocages menés par les « gilets jaunes » après les six semaines du mouvement. Le ministère de l’Économie a ainsi comptabilisé 43 000 demandes de chômage partiel provenant d’entreprises touchées par la crise de cette fin d’année. Muriel Pénicaud, la ministre du Travail, a annoncé que l’État allait débloquer 28 millions d’euros afin de permettre aux salariés mis au chômage technique ou en activité partielle de continuer à percevoir leur salaire.

Les fédérations de commerçants ont tiré la sonnette d’alarme. C’est le cas du Conseil national des centres commerciaux qui a évoqué des pertes de 2 milliards d’euros de revenus. Pour les petits commerces, la chute des revenus s’échelonne entre 15% à 50% en fonction de l’activité, selon la Confédération des commerçants de France. Des pertes de 2 milliards d’euros sont également citées par la Fédération du commerce et de la distribution.

Les premières estimations ont mesuré une perte de 0,2 point de croissance pour l’ensemble de l’activité économique tricolore. C’est équivalent à ce qui avait été enregistré durant les grèves de 1995. Et l’impact du mouvement des « gilets jaunes » pourrait être plus profond encore alors que tous les pans de l’économie n’en sont encore qu’à chiffrer leurs pertes dues à la crise.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »










Rss
Twitter
Facebook