Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

47% des Français ne feront aucun pont en mai





Le 30 Avril 2019, par Paul Malo

Faire le pont ne serait-il plus un sport national français durant le mois de mai ?


Les ponts du mois de mai seraient-ils en voie de disparition ?

Qapa.fr, l'agence d'intérim 100% online, a interrogé plus de 4,5 millions de candidats sur les célèbres jours fériés du mois de mai. Etonnament, ce sondage montre qu'en fait 47% des Français ne feront aucun pont cette année pendant le mois de mai. 29% avouent qu'ils prendront quelques jours pour celui du 1er mai, 20% pour celui du 8 mai et seulement 4% pour celui du 30 mai. Par ailleurs 73% déclarent rarement faire des ponts au cours de l'année, et 55% des Français pensent que les ponts ne sont pas bénéfiques pour l'économie.

Pour autant, le pont préféré des Français reste celui du jeudi 2 mai au dimanche 5 mai. Même si 77% des Français voient les jours fériés comme une journée sans travailler et non de commémoration. Pour 16%, c'est un jour identique aux autres, seulement 7% se souvenant qu'il s'agit d'une commémoration. Enfin, 41% des Français préfèrent que les jours fériés tombent en début de semaine
 

 

 




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »










Rss
Twitter
Facebook