Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

5 à 6 milliards d'euros pour créer un "Airbus des batteries"





Le 2 Mai 2019, par Paul Malo

Comment lutter contre l’omniprésence des batteries chinoises ? En créant un champions européen en la matière.


Des usines en France et en Allemagne

Comment en même temps vouloir pousser l’utilisation de voitures électriques, et se satisfaire du fait que la très grande majorité des batteries de la planète sont en fait produites en Chine ? C’est pourquoi un projet européen de construction de batteries automobiles, une sorte d’"Airbus des batteries », est sur les rails. Le concept : créer une alliance européenne avec une usine pilote et 200 emplois en France, et deux autres usines - l'une en Allemagne, l'autre dans l'Hexagone - de 1500 salariés chacune.

 "Pour ce seul projet, ce seront 5 à 6 milliards d'euros qui seront investis pour construire des premières lignes de production", a en tout cas déclaré Bruno Le Maire lors d'une conférence de presse avec son homologue allemand, Peter Altmaier, et le Commissaire européen à l'Energie Maros Sefcovic. Un signe de l’importance accordée au sujet, financé par  "1,2 milliard d'euros au maximum" de subventions publiques et "4 milliards d'euros environ d'argent privé". Le groupe automobile PSA et sa filiale Opel et le fabricant français de batteries Saft (groupe Total) ont déjà exprimé leur intérêt pour rejoindre ce consortium.

 




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook