Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

50% de nucléaire à l’horizon 2035





Le 19 Novembre 2018, par Olivier Sancerre

La part du nucléaire dans le mix énergétique français sera ramenée à 50% à l’horizon 2035. Le nucléaire représente actuellement plus de 70% de la production d’électricité en France.


La France est une exception en Europe : en moyenne, le nucléaire un peu moins d’un tiers de la production d’électricité. Le choix du tout-nucléaire adopté par l’Hexagone a fait en sorte que cette énergie pèse plus de 70% de la production d’électricité en France. Une part que le gouvernement entend ramener à 50% d’ici 2035. François de Rugy, le ministre de la Transition écologique, a confirmé la date durant le Grand Rendez-vous Europe 1, CNews et Les Echos. L’horizon 2030 - 2035 était régulièrement évoqué, et depuis septembre Edouard Philippe donnait 2035 comme date, sans confirmer toutefois. C’est désormais le cas.

En 2015, la loi sur la transition énergétique prévoyait une baisse de la part du nucléaire à 50% dès 2025. Mais Nicolas Hulot, le prédécesseur de François de Rugy, avait estimé que l’objectif était irréaliste. Là encore, il évoquait plutôt l’horizon 2030 - 2035. Son successeur au ministère de la Transition écologique a déclaré que le gouvernement était effectivement sur ces échéances, « on est obligé de faire une opération vérité ». « La loi de 2015 faisait référence à une promesse de 2012, et entre 2015 et 2017 il ne s'est pas passé grand-chose. Donc on a perdu du temps, et donc on va refixer le cap », a-t-il poursuivi. Ce nouveau cap, c’est 2035.

La nouvelle échéance sera inscrite dans la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) qui sera publiée à la fin du mois ; c’est ce document qui fixe la stratégie de la France en matière d’énergie pour les dix prochaines années. Par ailleurs, François de Rugy joue la prudence concernant les EPR : « Je ne vois pas comment on pourrait décider aujourd'hui de commander de nouveaux EPR alors que la fiabilité technologique n'est pas démontrée et la compétitivité économique non plus ».



Tags : nucléaire

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Minorités d'Orient, les grandes trahies de l'Histoire

OPA du fonds Searchlight sur Latécoère : un nouveau scandale Alstom ?

Frédérique Picard :"j’ai décidé de répertorier les leviers spécifiques qui permettent aux femmes d’oser"

Jean-Louis Scaringella, les taux d’intérêt négatifs ou : « l’euthanasie des rentiers »

La Saga des Audacieux

Pouquoi les ambitions protectionnistes chinoises et américaines frappent la France et l'Europe

Frédéric Verdavaine (Nexity) : « Nous sommes au croisement de nombreux enjeux de société structurants pour l’avenir »

​« L’Etat ne peut pas se transformer en « père fouettard » et réguler avec des mesures très restrictives les acteurs innovants de l’économie collaborative »












Rss
Twitter
Facebook