Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

53% des Français préfèrent une amélioration des services publics plutôt qu'une baisse des impôts





Le 16 Décembre 2019, par La rédaction

Plus d'un Français sur deux est prêt à renoncer à une baisse des impôts pour financer l'amélioration des services publics. Un sondage qui intervient en plein mouvement social contre la réforme des retraites.


Les Français toujours aussi attachés au service public

Alors que les transports sont fortement perturbés par les grèves en lien avec le mouvement contre la réforme des retraites, le sondage annuel de l'institut Paul Delouvrier partagé par Les Echos montre que les Français veulent, dans leur majorité, une amélioration des prestations fournies par le service public, quitte à renoncer à une baisse des impôts ou à payer davantage de taxes. Depuis 2004 et la création de ce baromètre, c'est la première fois que le cap des 50% est franchi. Par contre, 48% des Français ont une opinion favorable des services publics, mais le chiffre est encore plus élevé chez les usagers de ces mêmes services publics, avec un taux d'approbation de 74%.

Pour l'ensemble des Français, c'est l'hôpital et la santé publique qui sont la principale priorité (à 46%, soit deux points de plus qu'en 2018). Le service public de l'emploi et de la lutte contre le chômage prend la seconde place avec 40% (mais une baisse de 4 points). L'éducation nationale est troisième avec 34% (deux points en moins), suivie par l'environnement (31%), qui gagne cinq points, reflet des préoccupations des Français pour ce sujet.

Les services des impôts plébiscités

Sans surprise, ce sont la police et la gendarmerie qui engrange le plus fort taux de satisfaction (65%), suivi par la Sécurité sociale avec 62%, et la fiscalité avec 50%. Le service public de la collecte des impôt gagne 15 points d'une année sur l'autre, une récompense pour les agents qui ont mené à bien la lourde tâche du prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu.

Parmi les usagers des services publics, c'est justement le service des impôts qui est plébiscité avec 81% d'opinions favorables (soit trois points de plus qu'en 2018). La santé publique et la sécurité sociale voient leurs taux d'opinions favorables décliner, de respectivement 3 et 2 points. Si les Français se disent prêts à renoncer à une baisse des impôts, par contre ils estiment qu'il y a des économies à réaliser dans les services publics : notamment dans la fiscalité (66%), l'environnement (62%) et la sécurité sociale (61%).



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook