Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

5G : de fortes restrictions imposées à Huawei en France





Le 6 Juillet 2020, par Olivier Sancerre

Les opérateurs français pourront utiliser les équipements de Huawei pour déployer leurs réseaux 5G. Mais l'Anssi, l'Agence nationale de la sécurité informatique, va fortement limiter les autorisations d'exploitation.


L'Anssi donne sa décision sur la 5G de Huawei

Le marché français des réseaux 5G reste ouvert à Huawei, mais d'importantes restrictions vont s'appliquer, a prévenu l'Anssi. Les opérateurs français qui utilisent les équipements du géant chinois des télécoms recevront des autorisations d'exploitation qui n'iront pas au-delà de huit ans. Guillaume Poupard, le directeur général de l'Agence nationale de la sécurité informatique, a expliqué dans Les Echos que pour ceux qui utilisent déjà Huawei, les autorisations seront délivrées pour une période allant de trois à huit ans. Et pour « les opérateurs qui n'utilisent pas Huawei, nous les incitons à ne pas y aller car c'est un peu le sens naturel des choses ».

En France, SFR (groupe Altice) et Bouygues Telecom dépendent de Huawei pour leurs installations 4G. Ils comptent s'appuyer sur les équipements du groupe pour les réseaux 5G. Les opérateurs français pourront donc utiliser les équipements fournis par Nokia et Ericsson, ainsi que ceux de Huawei sous conditions. Au vu des restrictions qui seront imposées à ceux qui exploiteront les appareils de Huawei, il est probable qu'ils jettent finalement leur dévolu sur les équipements concurrents, indique Guillaume Poupard.

Marché ouvert, équitable et non discriminatoire

Au ministère chinois des Affaires étrangères, on émet l'espoir que la France observera une attitude « objective et juste, [qui] respecte les lois du marché et la volonté des entreprises ». La France est appelée à prendre des mesures concrètes pour mettre en place un « environnement ouvert, équitable et non discriminatoire pour les entreprises de tous les pays, y compris les entreprises chinoises ». L'Anssi a longtemps tergiversé avant de donner sa décision, qui doit encore être validée par l'exécutif.

L'utilisation d'équipements 5G de Huawei est au cœur d'une campagne de dissuasion de la part du gouvernement américain qui estime que l'entreprise est trop proche du pouvoir de Pékin. Des soupçons d'espionnage qui inquiètent partout en Europe : en France donc, mais également au Royaume-Uni où Boris Johnson souhaiterait évincer Huawei pour les réseaux 5G du pays.



Tags : Huawei

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène

Sacha Lazimi (Yubo) : « En termes de communauté, nous sommes la première application sociale 100 % made in France »

Relance économique : de la nécessité d’intégrer la sécurisation des échanges inter-entreprises

Le chômage américain baisse… si vous excluez les CDD

TwentyTwo Real Estate: "agilité et rigueur face au risque" (Daniel Rigny)

Comment réagir face à l'entrisme islamique en entreprise

« Fantaisies quantiques » : Quand la collaboration des chercheurs fait avancer l’humanité !

« MAINSTREAM » : Il y a bien une bataille mondiale pour une domination culturelle













Rss
Twitter
Facebook