Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

5G : l'État va récupérer plus de 2 milliards d'euros





Le 25 Novembre 2019, par Olivier Sancerre

Le gouvernement attend un minimum de 2,17 milliards d'euros pour les fréquences 5G. Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du ministre de l’économie et des finances, a annoncé la nouvelle qui ne plaira pas aux opérateurs.


Créer les réseaux de nouvelle génération

L'État va se séparer de 310 MHz dans la fréquence 5G, ce qui permettra aux opérateurs de mettre en place des réseaux de nouvelle génération. La France est d'ailleurs en retard par rapport à ses voisins européens, mais le gouvernement a pris son temps avant de se décider sur le prix de réserve des blocs que les opérateurs pourront acheter. Aux Echos, Agnès Pannier-Runacher a donc annoncé que la totalité des 310 MHz rapporteront au minimum 2,17 milliards d'euros. Le premier bloc de 50 MHz sera vendu au prix fixe de 350 millions d'euros.

Le reste, c'est à dire 11 blocs de 10 MHz, sera vendu aux enchères à partir de 70 millions chacun. Le système mis en place avec l'Arcep, le régulateur du secteur, devrait profiter aux caisses publiques, posséder ces blocs sera en effet nécessaire pour offrir le meilleur réseau possible. Cependant, le gouvernement a mis en place un grade-fou : un opérateur ne pourra pas détenir plus de 100 MHz.

Des enchères qui risquent de coûter cher

Le montant annoncé par la secrétaire d'État ne fait pas les affaires des opérateurs, ni de l'Arcep puisque Sébastien Soriano, le président de l'Arcep, avait préconisé un prix de départ à 1,5 milliard d'euros. Le gouvernement avait laissé entendre que le prix définitif serait effectivement plus proche de ce seuil, ou en tout cas sous les 2 milliards. Finalement, l'exécutif en a décidé autrement.

En plus de l'acquisition des blocs de fréquence, les opérateurs vont devoir investir pour bâtir les infrastructures réseau. Agnès Pannier-Runacher estime que le montant demandé par le gouvernement demeure « raisonnable ». La crainte des opérateurs est que les enchères s'envolent, comme cela a été le cas en Allemagne et en Italie (6,5 milliards d'euros pour les fréquences 5G).



Tags : télécoms

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook