Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

7 milliards d'euros pour le développement de l'hydrogène





Le 8 Septembre 2020, par François Lapierre

Le gouvernement investit dans l'hydrogène, pour lequel le plan de relance va consacrer 7 milliards d'euros. De quoi développer une filière et aider à la décarbonation de l'économie française.


Décarbonation de l'économie

La feuille de route pour le développement de l'hydrogène a été dévoilée ce mardi 8 septembre par Barbara Pompili, la ministre de la Transition écologique, et son homologue de Bercy, Bruno Le Maire. 7 milliards d'euros y seront consacrés : 2 milliards étaient déjà prévus pour les deux prochaines années, 5 milliards vont s'y ajouter. « L’hydrogène est une opportunité stratégique pour massifier et accélérer la décarbonation des secteurs et des activités les plus difficiles à décarboner, en particulier dans l’industrie et le transport », a expliqué Barbara Pompili.

Le gouvernement veut d'abord implanter des électrolyseurs qui permettront de générer de l'hydrogène « propre » via une opération d'électrolyse de l'eau. Pour réduire autant que possible l'empreinte carbone du processus, l'électricité nécessaire devra provenir de sources durables, à commencer par… le nucléaire, ce qui est un risque politique. L'objectif est d'atteindre 6,5 gigawatts et six millions de tonnes de CO2 économisés à l'horizon 2030.

Un avion à l'hydrogène en 2035

Le deuxième volet concerne de nouvelles méthodes de transports lourds : camions, avions… Bruno Le Maire a l'ambition de voir décoller les premiers avions « neutres en carbone » dès 2035. « L’hydrogène est probablement l’option la plus prometteuse », selon le locataire de Bercy. Air France sera probablement mise à contribution sur ce plan, la compagnie aérienne ayant bénéficié des largesses de l'État durant la crise sanitaire.

Enfin, une partie de l'enveloppe de 7 milliards d'euros servira à la recherche et au développement autour de l'hydrogène. « Oui, nous demanderons des contreparties aux industriels et aux entreprises. Nous n’aidons pas pour rien, nous aidons pour qu’il y ait des emplois, des usines, de la relocalisation industrielle », a martelé le ministre de l'Économie, qui veut créer de 50.000 à 150.000 emplois hautement qualifiés dans ce secteur prometteur.



Tags : Hydrogène

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène

Sacha Lazimi (Yubo) : « En termes de communauté, nous sommes la première application sociale 100 % made in France »

Relance économique : de la nécessité d’intégrer la sécurisation des échanges inter-entreprises

Le chômage américain baisse… si vous excluez les CDD

TwentyTwo Real Estate: "agilité et rigueur face au risque" (Daniel Rigny)













Rss
Twitter
Facebook