Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

800 suppressions de postes à Pôle Emploi





Le 25 Septembre 2018, par

Le gouvernement continue de réduire les effectifs de Pôle Emploi. Le projet de loi de finances 2019 prévoit ainsi la suppression de 800 postes au sein du service public de l'emploi.


Pôle Emploi avait déjà subi 297 postes en moins cette année, mais les suppressions ne sont pas terminées. Le gouvernement prévoit en effet de supprimer 800 postes supplémentaires inscrits dans le budget 2019. Globalement, le projet de loi intègre 1 385 postes en moins pour la mission Emploi, soit 800 pour Pôle Emploi et 550 pour l'Agence nationale pour la formation des adultes (Afpa). Les effectifs de Pôle Emploi sont de 50 000 personnes.

Ces suppressions de postes auraient pu être plus importantes. Au printemps, le chiffre de 4 000 postes avait ainsi circulé, mais Muriel Pénicaud, la ministre du Travail, avait indiqué que rien n'avait été encore décidé. Et qu'en l'espèce, le volume de suppression de postes serait lié à la décrue du chômage. Or, celle-ci reste encore modeste. La ministre avait également déclaré qu'elle réfléchissait à une méthodologie « robuste » qui permettrait d'indexer la baisse des effectifs de Pôle Emploi sur la courbe du chômage.

Le ministère de l'Emploi va voir son budget se réduire pour 2019, à 13,1 milliards d'euros (à périmètre constant), au lieu de 15,2 milliards cette année. Il faut donc trouver des économies un peu partout, même si pour ce qui concerne le portefeuille de l'emploi, les choses avaient été annoncées dès l'an dernier. Outre les suppressions de postes à Pôle Emploi et à l'Afpa, le dispositif à la prime à l'embauche dans les PME disparait (un milliard de moins) et le nombre de contrats aidés recule (850 millions d'économies).


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : emploi

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »










Rss
Twitter
Facebook