Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

À l'OMC, Boeing remporte une manche importante contre Airbus





Le 4 Septembre 2017, par

Airbus et l'Union européenne ont perdu une manche devant l'OMC, face à Boeing et aux États-Unis. L'organisation mondiale du commerce a en effet estimé que les aides publiques attribués par l'État de Washington à l'avionneur américain étaient conformes aux règles.


L'Union européenne avait porté plainte fin 2014 contre les États-Unis pour ces incitations fiscales qui serviront à la production du 777X. Pourtant, en novembre 2016, une première décision du tribunal d'arbitrage donnait raison à l'UE. Et il ordonnait à Boeing et à l'État fautif de se mettre en conformité avec ce jugement dans les 90 jours. Les deux parties — États-Unis comme UE — ont fait appel… Et l'Union européenne a perdu. L'enjeu est de taille puisqu'il concerne des aides fiscales d'un montant de 8,7 milliards de dollars.

La décision en appel donne finalement raison aux États-Unis. Les sommes ne sont pas des subventions déguisées versées par l'État de Washington au constructeur américain. La partie est terminée puisque ce jugement ne peut pas faire l'objet d'un nouvel appel. « La décision de l'organe d'appel constitue une défaite retentissante contre les efforts déployés par l'Union européenne pour justifier les subventions illégales versées à Airbus », s'est réjoui l'avionneur américain.

Le 777X est un concurrent direct de l'A350. La production doit débuter cette année, avec les premières livraisons fixées en 2020. Airbus n'a cependant pas perdu la guerre, car dans ce dossier qui mêle économie, industrie et politique, l'Europe et les États-Unis sont en conflit ouvert depuis plus de dix ans. Dans cette affaire spécifique des subventions pour le 777X, l'OMC n'a rendu sa décision que pour une seule des sept mesures contestées par l'UE.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : airbus, boeing

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook