Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

ADP : les aéroports parisiens progressent





Le 16 Août 2016, par

C’est une bonne nouvelle pour le groupe ADP : le trafic des deux aéroports parisiens a progressé en juillet, malgré les difficultés. L’entreprise a en effet dû faire face à une grève à Air France, mais aussi à la menace terroriste.


Les voyageurs étrangers, notamment asiatiques, sont moins nombreux à visiter la France, comme l’attestent d’ailleurs les premiers résultats du secteur du tourisme  pour la période estivale. Et cela ne devrait pas s’arranger suite à l’attentat de Nice du 14 juillet. En juillet, la baisse de trafic dû aux réticences des touristes asiatiques a été de 9,4%, et de 8,2% depuis le début de l’année.

Il y a également eu le mois dernier un mouvement de grève de la part des personnels d’Air France. L’arrêt de travail d’une partie des hôtesses et stewards de la compagnie aérienne a provoqué une perte de trafic de 145 000 passagers en juillet. Tout cela n’était pas de très bon augure pour le groupe ADP, qui gère les principaux aéroports parisiens.

Malgré tout, ADP note une progression de son trafic de 1,4% au mois de juillet pour les aéroports de Roissy et Orly. Le trafic a piqué du nez pour le premier (-0,9%), mais fortement augmenté pour le second (+6,7%). L’entreprise a aussi prévu une hausse de sa croissance du trafic 2,3% pour cette année.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : transport

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert









Rss
Twitter
Facebook