Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Absoluz Consulting, un pionnier de la force commerciale externalisée





Le 30 Août 2021, par La Rédaction

Après quelques années d’existence, de nombreuses PME éprouvent des difficultés à continuer de croître. Si les premiers clients ont souvent été recrutés dans l’entourage immédiat des fondateurs, il est parfois laborieux de passer à l’étape d’après, à savoir une démarche commerciale en bonne et due forme. La cause ? Dans une majorité de cas, les dirigeants abandonnent la prospection commerciale active, absorbés par leur quotidien, la production des biens et services pour les clients existants, le management des collaborateurs, les impératifs comptables, administratifs et financiers…

La solution peut alors passer par la sous-traitance de la force commerciale, une démarche prometteuse quoiqu’encore rare, tant il est ancré dans les habitudes professionnelles françaises de recruter directement ses propres commerciaux.
Pour éclairer ce sujet, nous avons interrogé Olivier Le Brun, fondateur et président d’Absoluz Consulting, une PME spécialiste du domaine, en plein essor malgré la crise.



Olivier Le Brun, comment en êtes-vous venu à fonder Absoluz Consulting, et quelles en sont les principales caractéristiques ?

J’ai créé Absoluz Consulting en 2018, précisément dans l’idée de proposer une force commerciale BtoB experte « clef en main ». Je voyais de nombreux chefs d’entreprises très à l’aise sur leur cœur de métier, sur leurs produits ou services, mais en difficulté pour organiser une stratégie commerciale et déployer et manager une force commerciale au quotidien.
Absoluz Consulting se présente donc comme le spécialiste de la force de vente B2B externalisée.
Nous fournissons à nos clients une prestation de Conseil en stratégie et en organisation commerciale, et des services opérationnels : prospection, phoning, emails, prises de rdv, démonstrations, négociations, prise et suivi de commandes, service après-vente. Nous fournissons aussi à ceux qui le souhaitent le recrutement et le management externe des forces de vente.
 

Quels sont vos clients et sur quels marchés intervenez-vous ?

Nous sommes spécialisés dans les secteurs BtoB avec une composante technique, souvent à dimension industrielle. À ce jour, nous comptons des clients dans des secteurs aussi diversifiés que l'énergie, les transports, l’aviation et l'aéronautique, la formation professionnelle, la cybersécurité des données, les drones…
Nous opérons dans toute l’Europe jusqu’à Moscou et sur le bassin méditerranéen.
Nous avons deux types de clients : les PME françaises, qui excellent dans leur métier mais ont besoin d'une expertise commerciale pour se développer ; les gosses PME extra-européennes qui souhaitent se lancer sur le marché européen.
 
Nous commençons d’ores et déjà à étendre notre activité au-delà du secteur industriel et technique. Nous sommes ainsi récemment intervenus pour aider deux cabinets d’avocats à élaborer une stratégie commerciale. Ils sont experts dans leur métier d’avocat mais n’ont pas reçu une seule heure de formation commerciale de tout leur cursus de formation. C’est une lacune que nous les avons aidés à combler.
À l’autre extrémité de la gamme, nous avons une belle entreprise industrielle américaine du secteur Aéronautique – Défense qui cherchait à s’implanter en Europe et nous a confié cette mission pour plusieurs années.
 

Qu’est-ce qui vous distingue de vos concurrents ?

Au bout d’un peu plus de trois ans d’expérience, je dirais que c’est la qualité de notre veille sectorielle et concurrentielle, conjuguée à notre rapidité de mise en œuvre et à une réelle capacité de déployer une force commerciale dans l’Europe entière.

Même s’il n’est pas central dans notre activité quotidienne, j’illustrerais le souci de suivre les principales tendances des secteurs d’intérêt de nos clients par notre site d’information Europe Business Intelligence, qui prend le temps de la réflexion, de l’analyse. Il s’inscrit comme un complément à notre activité et a vocation à constituer une source d’information éclectique et originale, complémentaire à ce à quoi les PME et les ETI ont déjà accès, que ce soit en termes de recueil d’informations selon leurs centres d’intérêt, ou de diffusion d’informations les concernant.
 

La crise Covid n’est pas encore derrière nous, quel a été son impact ? Quelle est la situation actuelle de votre société, quel bilan tirez-vous de ces trois premières années ? 

Oui, les clients sont là, la croissance est bonne, très bonne même ! Nous devrions doubler le chiffre d’affaires et le résultat pour la seconde année consécutive. Et ce en dépit du COVID19, qui nous complique quand même la vie et ralentit considérablement le rythme des affaires.
Concrètement, cela se traduit en nouvelles opportunités (des entreprises qui se disent : je dois trouver de nouveaux clients), mais aussi par des difficultés accrues à obtenir des commandes de la part de certains clients dont les budgets sont gelés ou les circuits de décision un peu ralentis, ou encore dont le marché est en berne, tel le secteur aéronautique…
 

Quelles sont vos perspectives ?

Nous allons développer la seconde activité d'Absoluz Consulting, c'est à dire des services de "Sourcing -achats" en sous-traitance externe. Nous avons recruté un ancien directeur achat industriel : il exerce désormais son talent au sein d’Absoluz Consulting au profit d’entreprises qui souhaitent bénéficier des services d’un expert pour mettre en œuvre une véritable stratégie d’approvisionnement pour leur production. Il travaille actuellement à sécuriser les approvisionnements et la production d’un produit grand public d’une entreprise suisse et qui sera mis sur le marché dans les prochains mois.
Parallèlement, nous continuons à développer notre portefeuille clients et à étoffer notre équipe de collaborateurs.
 

Prévoyez-vous de lever des fonds, de rechercher des investisseurs ?

Non, pas de façon active. Nous serions plutôt sur un schéma d'emprunt bancaire classique, afin d’assurer notre indépendance sur le long terme. Nous restons néanmoins ouverts à toute proposition sérieuse qui peut nous permettre d'accélérer notre croissance.
 
 

Olivier Le Brun, co-fondateur et président d'Absoluz Consulting
Olivier Le Brun, co-fondateur et président d'Absoluz Consulting
Vous considérez vous comme une start-up ?

Même si nous sommes petits, récents, flexibles, et si nous avons démarré de rien, nous ne sommes pas une start-up. D’ailleurs nous gagnons de l'argent depuis le premier jour.
Blague à part, l'objectif n°1 était de valider le business plan en trouvant des clients et en étant rentable. C’est fait.
La 2ème étape consistait à passer de deux co-fondateurs à une véritable équipe commerciale, ce fut un des chantiers de l’année 2020-2021, dans les circonstances contraires dont nous avons parlé. C’est désormais chose faite et nous avons à ce jour trois collaborateurs. L’année passée, il y avait aussi une alternante ; à partir de septembre 2021, il y en aura deux.
 

Vous êtes implantés en région parisienne : il faut être francilien pour travailler chez vous ?

Le siège social est en Ile de France, à proximité de La Défense. Néanmoins, et c’est dans notre ADN, nous tenons tout particulièrement à laisser le libre choix de leur lieu de vie à nos collaborateurs. S’ils souhaitent travailler avec nous, ils doivent pouvoir le faire sans remettre en cause leurs choix familiaux. C’est ainsi que la majorité des collaborateurs d’Absoluz Consulting vit assez loin du siège, dans les différentes régions françaises.
 
L’équilibre entre la vie personnelle et professionnelle est très important à nos yeux c’est un gage de stabilité de l’équipe, et la crise Covid a montré que les salariés français, du tertiaire en particulier, avaient des attentes nouvelles à ce sujet. Nous les trouvons légitimes, et nous voulons les accompagner.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook