Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Accès mobile 4G : l'UFC-Que Choisir dénonce une inégalité entre territoires





Le 28 Janvier 2022, par François Lapierre

Le « bon » haut débit internet en 4G n'est pas accessible par près d'un tiers des consommateurs situés dans les zones rurales, d'après UFC-Que Choisir. L'association dénonce une « inégalité territoriale extrêmement marquée».


Les trous dans la couverture

Le gouvernement a défini qu'un « bon haut débit » internet devait être au moins égal à 8 Mbit/s. Il n'est pas atteint pour 32% des consommateurs des zones rurales, et chez 25% de ceux qui habitent dans les zones urbaines, selon l'UFC-Que Choisir. L'association propose, depuis l'an dernier, une application mobile, Queldébit, que les utilisateurs de smartphones peuvent installer pour vérifier le débit 4G chez eux.

Sur la base des résultats envoyés par les utilisateurs, l'UFC-Que Choisir a pu établir « des indicateurs permettant de faire la transparence sur la qualité des réseaux mobiles à l'échelle nationale, et des territoires ». Et ces derniers montrent une « inégalité territoriale extrêmement marquée ». Dans les zones urbaines, les débits moyens sont en moyenne 66% plus élevés que dans les zones rurales : 55 Mbit/s contre 33,3 Mbit/s. 

Un haut débit chimérique

D'après les relevés de Queldébit, 14,3% des débits sont inférieurs à 3 Mbit/s. C'est le niveau minimal pour pouvoir accéder aux services de base de l'internet mobile, souligne l'UFC-Que Choisir. Le haut débit de qualité demeure « encore chimérique » pour de nombreux consommateurs, déplore l'organisation, « près de 10 ans après le lancement de la 4G ». Le plan « France Très Haut Débit », lancé en 2013, doit couvrir tout le territoire en très haut débit (30 Mbit/s et plus) cette année, mais il y a encore des trous dans la couverture.

L'UFC-Que Choisir demande aux pouvoirs publics d'« imposer aux opérateurs une qualité de service minimale » qui permettrait à tous d'utiliser dans de bonnes conditions l'internet mobile « partout où la couverture est prétendument assurée ». La balle est dans le camp du gouvernement et des opérateurs.



Tags : internet

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook