Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Activision Blizzard : la culture toxique du studio de jeux vidéo est dénoncée





Le 5 Août 2021, par Olivier Sancerre

Nouveau pavé dans la mare dans le secteur du jeu vidéo. Après Ubisoft, c'est la culture toxique chez Activision Blizzard qui est pointée du doigt par la justice et les salariés du groupe. La direction promet des changements en profondeur.


La parole se libère

Tempête au sein du studio Activision Blizzard, l'éditeur, entre autres, de la franchise Call of Duty bien connue des joueurs. Le dépôt d'une plainte, au mois de juillet, provenant d'une agence de l'État de Californie, a mis le feu aux poudres. Le studio y est accusé de discrimination et de harcèlement, une culture toxique rapidement dénoncée par des employés de l'entreprise. La direction a eu la mauvaise idée, dans un premier temps, de nier les faits.

Mais la mise en place d'une pétition, d'une manifestation d'employés mécontents et le coup de projecteur sur des pratiques douteuses ont fini par avoir eu raison de la morgue d'Activision Blizzard. Bobby Kotick, le directeur général du groupe, a admis les problèmes et expliqué n'avoir « aucune tolérance » pour les faits qui sont reprochés à l'entreprise. Il promet que le studio va « donner l'exemple dans le secteur » et il veut s'assurer que Blizzard « offre un lieu de travail accueillant, confortable et sans danger ».

Démission d'un dirigeant

Un des premiers dirigeants à faire les frais de cette nouvelle politique est J. Allen Brack, le patron de la filiale Blizzard Entertainment, qui claque la porte. Il est remplacé par deux autres dirigeants, dont la direction vante le leadership et l'empathie. Une manière de faire comprendre que l'ancien responsable n'avait pas ces qualités…

Le secteur du jeu vidéo est secoué par ces révélations. L'an dernier, c'était le champion français Ubisoft qui était pointé du doigt par de graves accusations, promettant là aussi des changements en profondeur. Il est essentiel pour ces grands groupes de s'assurer que leurs salariés sont bien traités : la concurrence pour les talents fait en effet rage au sein de cette industrie.



Tags : jeu vidéo

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook