Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Aéroport de Toulouse : Eiffage en négociations exclusives pour acheter les 49,99% de Casil Europe





Le 15 Mai 2019, par François Lapierre

Eiffage est en lice pour racheter à Casil Europe sa participation de 49,99% au sein du concessionnaire de l’aéroport de Toulouse-Blagnac.


Casil Europe est devenu le premier actionnaire d’ATB (Aéroport Toulouse-Blagnac) en avril 2015, à l’issue de la privatisation du troisième aéroport régional français. L’entreprise aux capitaux chinois (elle émane du groupe Symbiose) a obtenu de l’État 49,99% de l’opérateur en mettant sur la table 308 millions d’euros. Depuis, l’aéroport a connu une hausse du flux de passagers de 30%, l’ouverture de 42 destinations supplémentaires et bénéficié d’investissements dans la modernisation de ses infrastructures. Casil Europe est aussi connu pour sa politique très généreuse de versement de dividendes, en puisant largement dans les réserves du concessionnaire. En début d’année, l’entreprise annonçait son intention de revendre sa participation.

Eiffage a annoncé ce mardi 14 mai l’ouverture de négociations exclusives avec Casil Europe pour reprendre cette participation. L’accord prévoit l’acquisition par le groupe français de la totalité des actions de Casil dans ATB. Cette opération s’inscrit dans la stratégie d’Eiffage visant à « diversifier son portefeuille de concessions, déjà fort de nombreuses participations dans des infrastructures de transport en Europe, ainsi qu'à en allonger la durée », selon le communiqué de la société. Du côté de Casil Europe, on explique que cette transaction « marquerait le début d'un nouveau chapitre de l'histoire d'ATB, dans la continuité de son fort développement depuis l'arrivée de Casil Europe en tant que premier actionnaire en 2015 ».

Mais une ombre plane sur l’opération. Une décision de la cour administrative d’appel de Paris a récemment annulé le processus de privatisation de l’aéroport de Toulouse, dont le cahier des charges n’a pas été respecté selon la justice. L’État a déposé un recours devant le Conseil d’État ; le jugement décidera du sort des négociations entre Eiffage et Casil. L’aéroport de Toulouse-Blagnac a vu transiter 9,6 millions de passagers l’an dernier.



Tags : Eiffage

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​« L’Etat ne peut pas se transformer en « père fouettard » et réguler avec des mesures très restrictives les acteurs innovants de l’économie collaborative »

"Les collectivités territoriales sont nos partenaires privilégiés." Carmen Munoz, Directrice Générale de Citelum

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?










Rss
Twitter
Facebook